Les sept vies du Marquis, RAVENNE Jacques

sept-vies-du-marquis-les

  • Broché : 491 pages
  • Editeur : Fleuve noir (9 janvier 2014)
  • Collection: Roman contemporain
  • ISBN-10 : 2265087068

L’HISTOIRE

Le 2 juin 1740, Monsieur Sade, père, quittait le lit de sa maîtresse pour aller faire la connaissance de son fils.
Quatre ans plus tard, le petit Donatien grandit au milieu des dettes, des calomnies, des adultères, seuls cadeaux que son père ait laissés à sa mère.
Que va devenir Sade marié contre son gré à une femme repoussante pour éponger les dettes de la famille ? Qui peut prétendre connaître la véritable histoire de cet écrivain au nom familier et à la réputation sulfureuse ? Un seul entre tous: Joseph Fouché, Ministre de la police. Et cet homme, qui a eu le dossier Sade entre les mains, va révéler au fils aîné du divin marquis toute la vérité sur son père, et sur ses sept vies : libertin sous Louis XV, prisonnier sous Louis XVI, politique sous la Révolution, écrivain sous le Directoire, réputé fou sous l’Empire, Sade a aussi été un grand amoureux follement aimé en retour. Et quant à sa septième vie, vous la découvrirez dans ce roman…

MON RESSENTI

La renommée de Sade n’est plus à faire… mais que connaît-on vraiment de sa vie ? Qui sait qu’il était avant tout un esprit engagé, humaniste et même… amoureux fou ? à l’occasion du bicentenaire de sa mort, en 2014, Jacques Ravenne a décidé de lui rendre hommage en publiant le roman de sa vie, beaucoup plus riche et complexe qu’on ne l’imagine parfois.

J’ai bien aimé ce livre mais je pense qu’il faut aimer le personnage avant de le lire. On découvre la vie romancée de cet homme subversif. On sent que l’auteur veut lui donner un coté plus humain. C’est un roman qui donne une grande part aux faits historiques de l’époque. Je pense sincèrement que c’est  un livre qui ne fera pas l’unanimité du fait du personnage et de l’époque historique dont il s’agit.

C’est mené à tambours battants et c’est très bien écrit car l’auteur propose un récit qui mêle habilement histoire et romanesque.

VERDICT

Je pense qu’il faut le lire ne serait que pour connaitre sous un autre angle ce personnage incontournable et pour le plaisir des mots.

EXTRAITS

‘ »Quand il entre dans la pièce, un feu brûle dans la cheminée, malgré la saison. Fouché est assis. Il ne se lève pas, ne sourit pas. Une seule parole tombe de ses lèvres étroites :
– Bien le bonjour, monsieur de Sade.
Armand se tait. Fouché, comme un félin paresseux, l’observe. De la main droite, il caresse délicatement le col d’une bouteille de vieux cognac. Le fils du marquis ne sait que dire, que faire. Il en a tant entendu sur le ministre de la Police. On dit qu’il a les mains couvertes de sang et l’esprit plus bouillant que l’enfer.
– J’ai toujours aimé le Palais-Royal. C’est là, en 1794, que j’ai monté le complot qui a fait tomber la tête de Robespierre.
Armand frissonne. Dans la famille, l’Incorruptible a laissé de mauvais souvenirs.
– Là aussi que j’ai fait chuter la République avec Bonaparte en 1799. À chaque moment crucial de ma vie, c’est toujours là que je viens pour prendre une décision. La bonne »

**********

« Sade n’attend rien, ni de Dieu, ni des hommes. Lui qui a sans cesse dénoncé Lee violence innée, leur goût effréné du pouvoir, leur hypocrisie révoltante. Non, il n’aime pas les hommes et ils le lui ont toujours bien rendu. A son enterrement, s’il y a de l’eau qui coule sur les joues, c’est qu’il pleuvra. »

**********

« La tête en feu, le marquis pose la plume. La violence de sa pensée lui brûle les veines. Cette époque, si humaniste en apparence, si sordide en profondeur, l’écoeure. Il rêve que le Mal qui corrompt tout en souterrain, crève enfin en surface. Comme une Révélation dont il serait le Prophète. »

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s