Les tribulations d’une jeune divorcée, ABECASSIS Agnès

les tribulatiions

 

  • Poche: 408 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (29 janvier 2014)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253178179

L’HISTOIRE

Empotée, complexée, un seul homme au compteur et incapable de tuer un cafard sans vomir son petit déjeuner: depuis son divorce, le quotidien de Déborah n’est pas facile-facile. Car en retrouvant sa liberté, cette femme au foyer soumise et assistée a découvert une vie de chef de famille, de femme active et d’objet sexuel qu’elle avait ignorée jusqu’ici.

Dès lors les péripéties vont s’enchaîner Déborah devra apprendre à se déshabiller devant un autre homme que son mari, résister à un patron harceleur, tout en s’occupant de ses deux enfants sans faillir. Mais comment reconstruire une vie de famille quand les hommes que l’on rencontre sont plus pitoyables les uns que les autres ?
Entre crises de rire avec les copines et crises de boulimie larmoyantes, Déborah va devoir faire l’apprentissage de sa nouvelle indépendance…

MON RESSENTI

J’aime parfois lire quelques choses de plus léger au milieu des autres livres et j’aime bien Nicole de Buron et Agnès Abecassis  qui me font rire.

C’est tout naturellement donc que je me suis plongée dans le petit dernier d’Agnès et je ne l’ai pas regretté. J’ai beaucoup ri et je me suis retrouvée dedans, non pas par l’aspect divorcée je suis mariée à un homme exceptionnel et je compte bien le rester. Mais, pour les références  à une époque  comme le groupe a-ha, les coiffures et fringues à la mode de l’époque. J’ai le même âge que l’auteur et du coup ça me parle beaucoup.

Quant au groupe de copines on retrouve forcément des personnes que l’on connait ou que l’on a connu. C’est à la fois drôle et touchant notamment son désir de bien faire pour ses filles et de ne pas les perturber. Les amoureux potentiels sont tous des loosers en puissance et on rit bien à leur dépends.

Ce sont  des situations cocasses, des rires, des larmes, de l’amitié, de l’amour et de l’émotion dans le même livre. J’ai passé un super bon moment avec Déborah et sa troupe d’amis et j’ai vraiment bien rit. Ca pourrait faire une comédie sympathique.

Ca se laisse lire et ça ne se prend pas au sérieux c’est vraiment sympa . On trouve forcément quelques choses qui nous plait dedans. Je rigolais toute seule par moment.

VERDICT

C’est un bon moment assuré loin de la morosité ambiante. Je le conseille à toutes les femmes et les hommes peuvent le lire aussi surtout s’ils ont de l’humour. Car il faut l’admettre on rit surtout aux dépends de la gente masculine. Parfait, pour la plage, les salles d’attente ou sous la couette.

EXTRAITS

« En emmergeant du métro, palpitante et déboussolée, je me dirigeai comme un automate vers la librairie la plus proche. Hors de question de rentrer pleurer devant mes filles, il fallait que je me calme d’abord.
Ma tension retomba sensiblement, à mesure que je m’enfonçais dans les rayonnages de ce temple dédié à la lecture. Peu à peu, mes nerfs à vifs s’apaisaient, tandis que je caressais des couvertures de livres, ou feuilletais des ouvrages choisis au hasard. J’atteignis le maximum de ma zenitude au fond du magasin, dans le rayon livres pour enfants, où je passai une bonne demi-heure, assise par terre, à contempler des illustrations le regard fixe,essayant de nettoyer ma mémoire de ce que l’on venait de me dire. »

**********

« Désormais, à la maison, l’ambiance, c’était plutôt « Koh Lanta ». 
Fini le Jean-Louis qui m’assaillait de réflexions acerbes concernant mes spécialités au carbon, ou mon absence de rigueur quand à la disposition des couverts, toujours placés dans le mauvais sens.
Aujourd’hui seul maître à bord, j’étais libre de retourner à l’état sauvage si je voulais. Nous nourrissant, mes filles et moi, d’aliments vite rpéparés, les savourant sans stress, les pieds sur le canapé, et la « Nounou d’enfer » en fond sonore. »

**********

La curiosité de mon ex-mari serait-elle allée jusqu’à vouloir nous surprendre, mon galant et moi-même, attendant les petites à la sortie de l’école ? Naaaaan …… (quoique)
Toujours est-il que je me suis retrouvée nez à nez avec une superbe et très jeune fille, à un moment où je ne m’y étais pas préparée.
La donzelle possédait de longs cheveux châtains qui frisaient magnifiquement sur ses épaules, était vêtue d’un petit top moulant, d’une veste en cuir courte, d’un treillis militaire resserré à la cheville, et de mules à talon hauts. Une pure beauté, la chienne.
Et comme par hasard, moi d’habitude tirée à quatre épingles, il avait fallu que je fasse relâche ce jour-là.
Voilà donc ce jour là, à côté d’elle, j’avais l’allure d’une femme de ménage qui vient de terminer sa journée.

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les tribulations d’une jeune divorcée, ABECASSIS Agnès »

  1. je l’ai moi-même lu et finit il y a quelques jours.. j’aime beaucoup les bouquins d’Agnès un peu girly mais où l’on s’y reconnait bien souvent et ou nous avons parfois agit de la même façon. j’ai en grosse partie tout lu d’elle, il m’en reste deux.. mais je conseil vivement cette auteur a d’autres 🙂

    J'aime

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s