Saisons atikamekw, RAINVILLE Line

41M32FPY47L._

 

  • Broché
  • Editeur : Septentrion (11 mars 2005) Hamac
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2894484194

L’HISTOIRE

Laurie Pelletier, une travailleuse sociale liée par son ex-mari aux atikamekw, est envoyée dans le cadre de son travail sur leur territoire pour effectuer une étude sur la violence.

Au fil des saisons atikamekw, elle vivra une incursion au coeur d’un monde méconnu et pourtant si proche, celui d’une communauté autochtone contemporaine au Québec, à Opitciwan, petit village de mille huit cents personnes isolé aux confins de la Mauricie.

Aux prises avec ses propres combats, elle renouera avec le quotidien de ces gens, avec leur mentalité et découvrira comment les contradictions de la modernité occidentalisée pèsent sur leurs traditions  ancestrales.

MON RESSENTI

J’ai aimé découvrir ce peuple indien que je ne connaissais pas, découvrir leur traditions et le coté documentaire et témoignage de ce roman.

L’auteur nous donne l’occasion de découvrir et de vivre de l’intérieur les traditions du peuple Atikamekw qui sont complexes . On suit Laurie au gré de ses rencontres avec les indiens de cette communauté ce qui favorise l’immersion. On vit tout à travers son regard, ses expériences.

Les différents personnages nous montrent combien il est difficile pour eux de vivre totalement en harmonie avec leur coutume alors que les « blancs » leur demandent d’y renoncer. Certains restent campés sur leur position et ne se voient pas vivre autrement que comme ils l’ont toujours fait et d’autres cèdent à la tentation de se fondre dans la masse et de se moderniser au détriment de leur héritage.

L’auteur arrive très  bien à nous retranscrire leur rêve, leur espoir et leur désillusion. On comprend leur attachement à la terre et à la nature. On découvre à quel point ils aiment les animaux…

On voyage aussi au milieu de la nature et de beaux paysages. L’auteur a bien fait de mettre un glossaire afin de permettre de mieux comprendre certains termes Atikamekw .

L’écriture est simple c’est pas de la grande écriture mais qu’importe on découvre un peuple magnifique et on voyage et ça nous suffit.

VERDICT

Je le conseille car c’est un peuple qui mérite d’être connu. On passe un agréable moment et on apprend.

EXTRAITS

 » Les Atikamekw ont l’habitude des récits, ils animent leur quotidien. On adore parler de l’attitude des animaux avant, de comment ils se sacrifiaient pour l’humain, de toute l’aide et l’enseignement que les bêtes ont transmis aux hommes. Je me laisse bercer par ses mots. J’ai toujours savouré ces pauses où j’ai l’impression de reculer dans l’histoire de l’humanité. Pourtant, dans les récits des Atikamekw, les époques non définies s’entrecroisent. D’ailleurs,  le concept du temps des Blancs ne rejoint pas celui des Atikamekw. Le conteur se promène à sa guise des légendes à l’objectivité des faits réels. »

**********

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s