La demoiselle des tic-tac, HUG Nathalie

demoiselle des tic tac   prix lecteurs 2014 livre poche

  • Poche: 168 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (29 janvier 2014)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253174971

L’HISTOIRE

Ses doigts crispés sur mon bras, Mutti halète en scrutant les rues désertes, les papiers qui virevoltent dans la fumée noire, les silhouettes fugitives, les volets claqués à la hâte. Je sens le coeur de Mutti cogner contre ma joue, ses doigts refermés sur mon bras meurtrissent ma chair, mais ce n’est rien en comparaison des mots que ces hommes nous ont crachés à la figure : nous sommes deux sales boches, tout juste bonnes à crever.

Rosy et sa mère ont quitté Ludwigshafen en 1937 pour une vie meilleure en France, dans un petit village de Moselle. Or, personne n’a oublié l’annexion de 1871 et rares sont ceux qui leur tendent la main. Il est vrai que Mutti admire Hitler, méprise les curés, les Juifs et les fonctionnaires, et que Mein Kampf est son livre de chevet… Pour Rosy, dix ans, la vie n’est pas drôle tous les jours.
Quand en 1940, Hitler s’empare de la Moselle, leurs conditions de vie s’améliorent. Pas pour longtemps. Entre novembre 1944 et mars 1945, alors que les Alliés pilonnent la région, Rosy et sa mère se terrent à la cave. Pour tenir, Rosy se raccroche à ses souvenirs, avec de maigres provisions et pour toute compagnie une petite poule et de drôles d’araignées aux pattes fines, que son oncle Edy, qu’elle aimait comme un père, surnommait les tic-tac.

MON RESSENTI

J’ai bien aimé ce court roman, c’est bien écrit, court et il se lit très facilement. Je pense que j’aurai pu l’adorer mais peut être était-il trop court pas assez fouillé pour que ça soit le cas. Et les nombreux va et vient dans le temps sont aussi en cause, dur à suivre et à mon sens pas toujours justifiés.

En revanche, il est vraiment intéressant de vivre de l’intérieur ce conflit et avoir la vision des deux côtés. On en apprend plus sur une période sombre de l’histoire de la Moselle pendant la seconde guerre mondiale.

C’est une histoire émouvante que celle de Rosy cette petite fille de 10 ans, elle est terriblement attachante on a envie de la protéger.  C’est elle qui nous parle et nous montre les maux des adultes .

C’est assez émouvant et on prend mieux conscience de la difficulté d’appartenir aux deux camps et de l’endoctrinement dont étaient victimes les enfants.

VERDICT

Un livre à lire même pour les scolaires qui pourront ainsi voir à travers les yeux d’une enfant un pan de l’histoire de France. Un bon roman même s’il ne fera pas partie de mes coups de coeur.

EXTRAITS

« [adolescentes des jeunesses hitlériennes]
Les plus âgées avaient pour mission de se glisser sous les tentes pour consoler les hommes. Certaines en ressortaient rayonnantes et fières, d’autres en larmes, les cuisses serrées, mais nous les regardions toutes avec envie, désireuses d’être nous aussi, un jour, un baume sur le coeur de nos pauvres héros. Il n’était pas question de refuser ce privilège, les plus hardies chuchotaient que de toute façon, nous n’avions pas le choix. Les insoumises seraient arrêtées, emprisonnées, et la honte s’abattrait sur leur famille. « 

**********

« Oma Chouchou racontait tout le temps que les suicidés grillent en enfer pour toujours. Moi, je ne crois ni au paradis ni à l’enfer, c’est une invention des curés pour forcer les gens à obéir. »

**********

« Aux cours de politique, Fraülein Birgit, notre nouvelle institutrice, préférait nous enseigner le dessin et le maniement des couleurs. (…) Et pour ne pas risquer d’être fusillée, Fraülein Birgit nous demandait de copier le portrait de notre Führer ou le drapeau nazi. Seules les plus douées se risquaient à croquer M. Hitler, les autres se contentaient de reproduire fidèlement, sur un fond rouge, le rond blanc et la croix gammée. (…)
Je savais, pour l’avoir lu dans ‘Mein Kampf’, combien notre Führer avait travaillé dur pour choisir l’emblème de son parti, alors, je m’appliquais. »

Publicités

2 réflexions au sujet de « La demoiselle des tic-tac, HUG Nathalie »

  1. Oui, Martine c’est justement très intéressant de voir que des deux cotés chacun justifie ses choix et que le plus terrible c’est d’être entre les deux.
    Il vaut le coup d’être lu de plus étant en format poche il n’est pas onéreux.
    Bonne lecture

    J'aime

  2. Intéressant aussi le téléfilm qui est passé il y a quelques années, « Les Alsaciens ou les deux Mathildes », puisque la destinée des Alsaciens a été assez proche de celle des Mosellans (puisque ce n’est pas la Lorraine entière qui est concernée). On y découvre la complexité de l’histoire de la région, la difficulté aussi pour les gens de trouver leur identité. Dans ce livre il s’agit d’Allemandes venues en Moselle, mais il y a eu difficulté pour beaucoup de personnes, ballottées, de savoir ce qui est bien ou mal …

    J'aime

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s