Triso et alors ! LALOUX Eléonore

4175pSNYB4L._

Je remercie les Editions Max Milo pour ce magnifique témoignage

  • Broché: 192 pages
  • Editeur : MAX MILO (20 mars 2014)
  • Collection : Témoignage
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2315005000

L’HISTOIRE

Changer la perception du handicap, c’est ce qu’Éléonore s’évertue à faire depuis des années, d’abord en ayant suivi une scolarité en milieu ordinaire, et à aujourd’hui 28 ans, en résidant seule et en subvenant elle-même à ses besoins ; ensuite en prenant en charge depuis 2010 le porte-parolat de l’association fondée qui porte son nom : Les amis d’Éléonore.

Née avec une sévère malformation cardiaque, les médecins conseillent à ses parents de la laisser mourir, ils refusent. Elle passe sa première année entre la maison et l’hôpital avant de subir une opération à cœur ouvert. Soutenu par ses proches, ses parents et son frère Mathurin, Éléonore sera intégrée en milieu scolaire ordinaire de la maternelle au lycée. Elle y a appris à s’affirmer et à se faire respecter, à refuser d’être résumée à son handicap.

Eléonore a accepté sa différence et décidé de croquer la vie à pleine dent avec « son chromosome en plus » comme elle le nomme. Elle vit aujourd’hui de manière indépendante, cultive un goût immodéré pour la musique rock – qu’elle pratique en amateur – et travaille à l’hôpital privé d’Arras.

Parce que le chemin a été semé d’embuches, que son droit a mener une vie normale (scolarité, emploi…) lui a parfois été dénié, que son quotidien est encore jalonné de moqueries et de regards goguenards, Eléonore Laloux témoigne avec l’espoir que cela facilite les démarches d’autres personnes porteuses de trisomie 21 et de leurs familles. Plus que tout, elle souhaite changer la perception du handicap.

MON RESSENTI

J’ai été surprise par le ton du livre, en effet, quelle détermination, quel pep’s, quelle joie de vivre  ! Il  y a vraiment des leçons à prendre, ici point de larmoiements c’est un hymne à la vie et au droit à la différence. Eléonore est tout simplement magnifique dans sa façon d’appréhender la vie et sa place dans le monde. Avec humour, elle nous fait partager son quotidien: sa famille, ses amis, ses amours, son travail au service facturation d’une clinique privée , ses collègues.

 Une belle revanche sur la société qui voit les trisomiques comme des poids , elle montre qu’il n’en est rien qu’ils ont amplement leur place et leur rôle à jouer encore faut-il leur en laisser la chance. Elle a un amoureux, un travail,  elle vit dans un appartement seule , est porte-parole d’une association, aime le rock, la guitare et la vie tout simplement.

Ce témoignage doit inciter les pouvoirs publics à fournir des efforts pour faciliter la vie des trisomiques. Elle arrive à nous faire ressentir l’amour qu’elle a pour ses parents exemplaires  et son frère qui la protège et la soutient. C’est une manière aussi de nous rappeler que l’amour des siens et des proches est très très important pour la confiance en soi et pour avancer. A aucun moment, elle ne se plaint ni ne baisse les bras, il n’y a pas de pathos c’est sa vie tout simplement.

C’est  frais, drôle, poignant et sincère et je pense que cela peut rassurer des parents de trisomiques.

VERDICT

Un témoignage à lire et à faire lire à nos ados afin de sensibiliser au handicap. Ca se lit rapidement et c’est très frais .

EXTRAITS

«Je ne suis pas un poison […] J’ai un chromosome en plus, c’est tout.» 

**********

«C’est grâce à mes parents que je grandis auprès d’enfants comme les autres, que je progresse et prends confiance en moi», explique-t-elle ainsi. «Si l’on m’avait mis en milieu fermé, je serais devenue complètement cinglée», insiste-t-elle.

**********

«Je sais que quelquefois, je fais des gestes qui peuvent déranger, comme parler toute seule, faire des mimiques…»

**********

« Pour la trisomie, il faut se battre. On voit les trisomiques comme des phénomènes. Ceux qui se moquent de moi, je les ignore. Point. C’est comme ça que je ressens les choses en tant que triso. Il faut se dire : “J’ai plus de chromosomes qu’eux ».

Publicités

3 réflexions au sujet de « Triso et alors ! LALOUX Eléonore »

  1. Intéressant témoignage, le handicap est toujours un sujet tabou … Les gens ont souvent peur d’une personne « trop » différente … On est ànouveau confronté à ce phénomène de ségragation ! Mais c’est vrai qu’on oscille entre protéger la personne handicapée et la voir comme quelqu’un de juste un peu différente ! En tout cas, sacrément courageuse la fille …

    J'aime

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s