Trop de bonheur, MUNRO Alice

515McKVQjeL._

Je remercie les Editions Points pour ce bonheur

  • Broché
  • Editeur : Points (12 juin 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757843281

L’HISTOIRE

Dans ce recueil, les personnages courent après le bonheur et tentent de surmonter un deuil, une crise conjugale, une humiliation. L’histoire qui clôt le livre évoque Sofia Kovaleskaïa, mathématicienne russe qui vécut à la fin du XIXe siècle et qui fut l’une des premières femmes à enseigner dans une université européenne. Mais les faits bruts, ceux qui nourrissent les biographies, ne constituent pour Alice Munro qu’un arrière-plan : elle passe la vie exemplaire de Kovaleskaïa, et celles de tous les protagonistes de Trop de bonheur, au filtre de l’intime, de la sensibilité, pour mettre en évidence les lignes de force invisibles qui guident chaque destin.

« Aucune nuance du cœur n’échappe à Alice Munro. » (Claire Devarrieux, Libération). La lauréate du Man Booker International Prize nous offre dix nouvelles inédites et prouve une fois de plus qu’elle est l’un des plus grands écrivains contemporains de langue anglaise.

MON RESSENTI

C’est avec plaisir que j’ai fais la lecture de ce recueil de nouvelles, elles sont toutes sans lien entre elles et très différentes . La psychologie des personnages est fine, les personnages sont divers et ont comme point commun la quête du bonheur.  L’auteur sait nous captiver et nous emmener là où elle veut : meurtre, infanticide, accident… Autant d’obstacles au bonheur si difficile à débusquer. Des drames, des bonheurs , vérités cachées, peur du temps qui passe, des petits drames qui parsèment la vie de tout à chacun et qui ne laisseront pas le lecteur indifférent.

J’ai adoré suivre les destins de ces femmes qui n’ont pas été épargnées par la vie jusqu’au jour où leur destin bascule, le hasard se charge de changer la donne et de les mener vers le bonheur. C’est parfois très dur, parfois tragique, parfois violent mais écrit avec justesse et finesse.

Mais le titre est trompeur le bonheur n’est pas à chaque pages.

VERDICT

Si vous êtes déprimés ou tristes passez votre chemin ce livre n’est pas indiqué pour vous ou alors attendez d’aller mieux. Si vous aimez les destins de femmes, les destins qui se croisent ce livre est pour vous.

EXTRAITS

 » Pendant très longtemps le passé se détache de nous facilement et, selon toute apparence, automatiquement, parfaitement. Ce n’est pas tant que les scènes du passé disparaissent mais plutôt qu’elles perdent tout intérêt. Et puis il se produit un retournement, ce qui était terminé et réglé ressurgit, réclamant l’attention, réclamant même qu’on tente d’y remédier, alors que l’absence et l’impossibilité absolues et tout remède crèvent les yeux. »

**********

 » Les mathématiques étaient un don de la nature, comme les aurores boréales. »

**********

 » Rappelle-toi toujours qu’en sortant de la pièce, un homme y abandonne tout ce qui s’y trouve, lui a dit son amie Marie Mendelson. Quand une femme en sort, elle emporte avec elle tout ce qui s’est passé dans cette pièce. »

**********

 » J’aurais pu écrire à Charlene aux bons soins de ses parents dont l’adresse à Guelph figurait dans le journal. Or je n’en fis rien. J’aurais considéré comme le sommet de l’hypocrisie de féliciter une femme – n’importe quelle femme – pour son mariage. »

**********

 » Les enfants se servent de ce verbe « détester » pour exprimer diverses choses. Il peut signifier qu’ils sont effrayés. Non qu’ils se sentent en danger d’être agressés – comme cela m’arrivait, par exemple, quand de grands garçons à vélo s’amusaient à passer en trombe juste devant moi avec des hurlements terrifiants, alors que je marchais sur le trottoir. Ce n’est pas un danger physique que l’on redoute – ni que je redoutais dans le cas de Verna -, c’est plutôt je ne sais quel sortilège, quelle ténébreuse intention. Quand on est très jeune, c’est un sentiment que peuvent nous inspirer la façade de certaines maisons, ou le tronc d’un arbre, ou plus encore les caves moisies et les placards profonds » .

**********

 » Ce que j’entends par « importants » c’est qu’avec eux trois – non, avec deux seulement, le troisième ayant beaucoup plus compté pour moi que moi pour lui – avec eux deux, donc, le moment viendrait où l’on désire fendre l’armure, abandonner bien plus que son corps, déposer sa vie entière en sureté dans le même panier que celle de l’autre. »

Publicités

2 réflexions au sujet de « Trop de bonheur, MUNRO Alice »

  1. Alors je pense que ce livre est pour vous…. Je vais essayé de me procurer Artémisia, j’aime la peinture et j’aime également les destins de femmes. Je lis actuellement un livre dont je ferais la chronique dans la semaine sur les liens de trois femmes célèbres avec leur mère.

    J'aime

  2. J’aime beaucoup les livres concernant els femmes … et si possible pas dans un style trop larmoyant !!! En fait elles sont obligées de se batter deux fois plus que les hommes si elles veulent poursuivre un idéal, quelque chose qui leur paraît important. J’ai voulu rechercher le titre d’un livre que j’ai lu (en allemand) mais je ne l’ai pas retrouvé, concernant Marie Curie, jeune Polonaise qui a dû dans un premeir temps laisser ses ambitions de côté pour prendre en charge sa famille (maman décédée) et a travaillé comme gouvernante, puis a été l’épouse de Pierre CUrie, et qui n’a jamais été reconnue à sa juste valeur. J’ai aussi aimé « Artémisia », l’histoire d’Artémisia Gentileschi, femme peintre du XVIIème siècle, qui est devenue peintre parce qu’elle ne pouvait plus être mariée après avoir été violée, … Donc tout ça pour dire que je pense que j’aimerai … Merci !

    J'aime

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s