Patients, Grand Corps malade

téléchargement    arbre-de-coeur

  • Broché: 165 pages
  • Editeur : Points (15 mai 2014)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757841351

L’HISTOIRE

Patients est le premier livre de Grand Corps Malade. Avec la plume poétique, drôle et incisive qu’on lui connaît, il livre le récit de son année de convalescence dans un centre de rééducation pour handicapés lourds. Il nous fait entrer dans ce monde méconnu qu’il découvre alors : l’immobilité totale, les soins quotidiens, les médecins et les infirmiers dont on est entièrement dépendant. Des histoires personnelles, émouvantes, parfois drôles, toujours instructives des autres patients qu’il côtoie. Avec ses camarades de chambrée, handicapés tout comme lui, il vit, le temps de cette renaissance en rééducation, des péripéties truculentes et cocasses, entre les rire et les larmes, qu’il nous raconte avec humour et beaucoup de générosité. Patients est une leçon de vie, et d’optimisme, pour chacun d’entre nous.

Il y a une quinzaine d’années, en chahutant avec des amis, le jeune Fabien, pas encore vingt ans, fait un plongeon dans une piscine. Il heurte le fond du bassin, dont l’eau n’est pas assez
profonde, et se déplace les vertèbres. Bien qu’on lui annonce qu’il restera probablement paralysé à vie, il retrouve peu à peu l’usage de ses jambes après une année de rééducation.

MON RESSENTI

Alors là respect, c’est un des livres les plus authentique sur le sujet  des centres de rééducation que j’ai pu lire. Grand Corps malade que j’appréciais déjà pour son oeuvre musicale vient de confirmer son talent de plume avec ce témoignage sacrément bien écrit et sincère. Et non, ce n’est pas encore un chanteur qui se prend pour un écrivain, il a réellement du talent.

Je pense qu’il mériterait d’être lu en collège, en lycée et par tous pour prendre conscience de ce que c’est qu’être handicapé et surtout se rendre compte que nos petits bobos et tracas quotidiens ne sont pas grands choses. J’ai aimé le ton, le style sans pathos et pas larmoyant , c’est un livre positif ou transparaît la joie de vivre, le courage, l’humour et la solidarité. Que de valeurs trop souvent oubliées ou galvaudées !

C’est plein de poésie, bien écrit et ça donne du pep’s. On ne pense jamais à ces malades pour qui le moindre geste si insignifiant pour nous est un combat pour eux : se gratter, aller aux toilettes, manger, se moucher, marcher…

J’ai aimé aussi la sobriété des propos, la poésie des mots, un récit vraiment touchant  et pudique. Ce livre rend aussi hommage au corps médical qui aide et assiste avec dévouement tout ces patients.

On  prend conscience aussi de la fragilité de nos vies et que nul n’est à l’abri d’un stupide accident. Alors profitons de la vie, aimons la, respectons la .

Un coup de coeur et j’espère sincèrement que Grand Corps Malade ne va pas s’arrêter à ce livre et continuer à nous régaler de ses mots, de son flot et de sa grande humanité.

VERDICT

A lire absolument, coup de coeur un témoignage puissant et pas larmoyant. A faire lire à nos ados et à tout ceux qui ont le blues ça leur ouvrira l’esprit et le coeur.

EXTRAITS

« Je suis devenu ‘tétraplégique incomplet’ suite à un plongeon trop à pic dans une piscine pas assez remplie »

**********

« C’est jamais inintéressant de prendre une bonne claque sur ses propres idées reçues. »

**********

« Votre fils ne marchera plus », voilà ce qu’ils ont dit à mes parents.
Alors j’ai découvert de l’intérieur un monde parallèle,
Un monde où les gens te regardent avec gêne ou avec compassion,
Un monde où être autonome devient un objectif irréel,
Un monde qui existait sans que j’y fasse vraiment attention.
Ce monde-là vit à son propre rythme et n’a pas les mêmes préoccupations,
Les soucis ont une autre échelle et un moment banal peut être une très bonne occupation,
Ce monde-là respire le même air mais pas tout le temps avec la même facilité,
Il porte un nom qui fait peur ou qui dérange : les handicapés.
On met du temps à accepter ce mot, c’est lui qui finit par s’imposer,
La langue française a choisi ce terme, moi j’ai rien d’autre à proposer,
Rappelle-toi juste que c’est pas une insulte, on avance tous sur le même chemin,
Et tout le monde crie bien fort qu’un handicapé est d’abord un être humain. »

**********

« Les cinq sens des handicapés sont touchés mais c’est un sixième qui les délivre, Bien au-delà de la volonté, plus fort que tout, sans restriction,
Ce sixième sens qui apparait, c’est simplement l’envie de vivre. »
**********
« Avec l’expérience acquise ces derniers mois, je pensais être capable de diagnostiquer l’état des uns et des autres seulement en les croisant; j’ai reçu une belle leçon grâce à Patrice.
Une leçon de courage d’abord, étant donnée la vitalité des propos que j’ai lus dans sa lettre, et , aussi, une leçon sur mes a priori. Plus jamais dorénavant je ne jugerai une personne handicapée à la vue seule de son physique.
C’est jamais inintéressant de prendre une bonne claque sur ses propres idées reçues. »
Publicités

5 réflexions au sujet de « Patients, Grand Corps malade »

  1. je l’ai lu (grâce a ton prêt) et j’ai trouvé ce livre superbe ! une belle leçon de vie, de courage, de combat et d’envie de s’en sortir… je le conseil vivement.. un livre loin de vouloir faire dans le larmoiement mais plutôt nous emmener dans le combat d’handicapé physique au sein de leur combat en mêlant humour, sensibilité, questionnement.. J’ai adoré !

    J'aime

    1. Bonjour Roger,

      Merci et bienvenue sur le blog qui je l’espère vous plaira.
      Il vaut vraiment le coup d’être lu … bonne lecture
      Amicalement
      Chris

      J'aime

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s