Le bonheur national brut, ROUX François

518Xf8JZDKL    arton1925

Merci aux Editions Albin Michel

  • Broché: 704 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (20 août 2014)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226259732

L’HISTOIRE

10 mai 1981, François Mitterrand est élu, la France bascule à gauche, saisie d’émoi. Pour Paul, Rodolphe, Benoît et Tanguy, dix-sept ans à peine, pas encore le bac en poche, tous les espoirs sont permis, même au fin fond de leur province bretonne. Vivre son homosexualité au grand jour et monter à Paris pour Paul ; embrasser une carrière politique pour Rodolphe ; devenir photographe pour Benoît, fils d’agriculteurs ; suivre la voie de Bernard Tapie pour Tanguy. Trente-et-un ans plus tard, que reste-t-il de leurs rêves, au moment où le visage de François Hollande s’affiche sur les écrans de télévision ?

Le Bonheur national brut dresse, à travers le destin croisé de quatre amis d’enfance, la fresque sociale, politique et affective de la France de ces trois dernières décennies. Roman d’apprentissage, chronique générationnelle, le texte de François Roux réussit le pari de mêler l’intime à l’événementiel d’une époque, dont il restitue le climat avec une sagacité et une justesse percutantes.

MON RESSENTI

Quelle maîtrise dans l’écriture, c’est un excellent roman que j’avais dans ma PAL depuis quelques jours mais que je n’osais pas ouvrir (700 pages ça me refroidissait un petit peu), j’ai bien fait de l’ouvrir et je l’ai fini assez vite tellement j’ai été prise dans l’histoire de ces 4 copains, la fresque sociale  et politique de la France des trente dernières années.

Le ton est juste, le propos est net et l’histoire documentée, c’est un roman générationnel époustouflant. C’est parfois drôle, parfois dur, parfois émouvant, l’auteur a su saisir comme on aurait fait un instantané, l’état du monde et de la France en particulier. C’est un roman qui parlera à toutes les générations pour bien des raisons que ce soit le contexte social ou bien familial, que ce soit les échecs ou les réussites, les espoirs ou les déceptions des protagonistes.

J’ai apprécié les recherches et les interviews que François Roux a fait apportant une touche de véracité et un coté documentaire. Les personnages sont attachants et leurs histoires captivantes. C’est bien simple on ne lâche plus le livre.

Un beau portrait d’une époque, d’un pays en plein chamboulement et des moeurs .

VERDICT

Vous cherchez un roman puissant et juste  ? Ne cherchez plus c’est celui-là un très grand, un très bon roman.

EXTRAITS

« Nous sommes bien sur les fossoyeurs des Trente Glorieuses, les enfants de la crise, du chômage, de la surconsommation, de la mondialisation, de la croissance molle, de l’argent roi soudain devenu argent fou, mais nous sommes, avons tout les enfants du doute et de l’incertitude. Depuis trente ans, nous naviguons à vue, perplexes, indécis, vers un but que ce monde, lui-même déboussolé, nous a clairement désigné en le survendant : être heureux malgré tout et -son corollaire- réussir sa vie. C’est en tout cas ce que l’on n’a cessé de nous refourguer, partout et en tout lieu : le concept du bonheur. Le bonheur comme un indice de notre succès ou un curseur établissant la limite de notre prospérité, le bonheur comme une marchandise, un vulgaire bien matériel que l’on pourrait se procurer à force de volonté, d’argent ou d’efforts, la jouissance des biens apparaissant comme très largement supérieure à la patience à l’ardeur pour les obtenir, et même à la sagesse suprême de ne rien vouloir obtenir du tout. N’avons-nous pas tous pensé que nous serions heureux le jour où nos rêves d’enfants seraient enfin accomplis ? »

*********

« Le soir, l’état d’Albert avait empiré; Il mourut trois jours plus tard, exactement le jour des vingt ans de son petit-fils. Benoît ne put s’empêcher de penser que son grand-père avait tenu jusque là pour établir entre eux un trait d’union symbolique. La fin d’une vie d’homme, le début d’une autre vie d’homme. »

**********

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s