Tard, bien tard dans la nuit, RITSOS Yannis

téléchargement (5)

Merci aux Editions Le Temps des Cerises

  • Broché: 325 pages
  • Editeur : Le Temps des Cerises (13 juin 2014)
  • Collection : Vivre en poésie
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2370710039

L’HISTOIRE

Ce livre réunit les trois derniers recueils de Ritsos : Les négatifs du silence, L’arbre nu et Tard bien tard dans la nuit, qui donne son titre à l’ensemble. Yannis Ritsos a écrit ces poèmes entre juin 1987 et mai 1988. La période où ils ont été écrits leur confère une valeur testamentaire. Ritsos y dresse le bilan de sa vie, de ses engagements poétiques et politiques. Il se montre comme à son accoutumée toujours amoureux de la vie et lucide, sans complaisance pour lui-même. Mais il ne renie rien. Et au lieu que l’approche de la fin assombrisse le climat des poèmes, ceux-ci baignent dans une atmosphère sereine, teintée d’humour, avec toujours ce mélange de réalisme et de merveilleux qui caractérise la parole de celui qui fut, au-delà de la Grèce, l’un des plus grands poètes du XXe siècle.

MON RESSENTI

C’est avec un immense plaisir que j’ai découvert ce poète grec, en effet, j’étais passée totalement à coté et j’ai vraiment raté quelques choses. Lacune comblée dorénavant et j’ai eu beaucoup de plaisir à lire l’ensemble de ces poèmes. Pendant trois jours, ils m’ont accompagnés lors de mes trajets en bus me permettant de m’isoler et d’être dans une petite bulle loin de la grisaille et de la tristesse ambiante.

J’ai pu profité de cette très belle édition, j’en profite d’ailleurs pour dire que la maison d’édition Le Temps des Cerises soigne vraiment ses parutions et que la qualité qu’elle soit dans son catalogue et dans la qualité des couvertures, du papier (et non je ne suis pas payée pour dire cela), c’est toujours agréable d’avoir un bel objet.

Mais revenons au contenu, des poèmes sur divers sujets que ce soit la nature, les femmes, la mer, l’amitié, la société.  Parfois, témoignages de la société dans laquelle il vit, parfois surréalistes , il est bien difficile de le classer dans une case.

C’est la vision de Yannis Ritsos  que l’on a à travers ses poèmes, une vision parfois cynique, parfois drôle, désenchantée, emplie d’espoir, c’est tout en contraste et en contradiction .

J’ai aimé entrer dans cet univers  et cela m’a replongé dans la poésie, je vais essayer de combler mes lacunes sur les poètes contemporains.

VERDICT

A lire absolument, c’est très apaisant et une autre façon de témoigner de la société grecque. Un beau cadeau aussi à offrir à des lecteurs aimant la poésie car c’est en plus un beau livre en édition bilingue. Ne passez pas à coté.

EXTRAITS

 « Le poète « 

Il a beau plonger sa main dans les ténèbres,
sa main ne noircit jamais. Sa main
est imperméable à la nuit. Quand il s’en ira
(car tous s’en vont un jour), j’imagine qu’il restera
un très doux sourire en ce bas monde,
un sourire qui n’arrêtera pas de dire « oui » et encore « oui »
à tous les espoirs séculaires et démentis.

**********

 » Nous revenons à ce que nous avons quitté »

Nous revenons à ce que nous avons quitté,
à ce qui nous a quitté. Dans nos mains
un tas de clés, qui n’ouvrent
ni porte ni tiroir ni valise –
nous les faisons tinter et nous sourions,
n’ayant plus personne à tromper,
surtout pas nous-mêmes.

**********

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s