Les fantômes d’Eden, BAUWEN Patrick

61jdV6Oy3PL

 

 

 

 

 

 

Merci aux Editions Albin Michel

  • Broché: 640 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (29 octobre 2014)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226312315

L’HISTOIRE

Paul   Becker (le héros de Monster) est au fond du gouffre. Obèse, divorcé, dépressif, ruiné… Il échappe miraculeusement à une tentative de meurtre alors qu il s est réfugié dans le parc de Yellowstone pour tenter de se refaire une santé. Mais il laisse croire à sa mort et se lance dans une enquête méticuleuse qui l oblige à exhumer ses souvenirs d enfances et les énigmes de son passé en Floride dans les années 70 pour découvrir qui a commandité son meurtre et pourquoi.
Alternant le récit de l adolescence de son héros, des frasques de sa petite bande d amis en mal d aventures, et celui de la traque de son « meurtrier », Bauwen nous embarque dans une aventure pleine de rebondissements.

MON RESSENTI

Un bon thriller dont on ne sort pas comme on y est entré. En effet, c’est un roman qui remue et qui éveille des choses que l’on pensait enfouies à jamais, mais je ne veux rien dévoiler et c’est très personnel comme remarque.

C’est un livre sur la nostalgie, sur l’enfance, cette période où tout est possible et où l’on peut être insouciant. L’auteur est très fan de Stephen King et multiplie les clins d’oeil et les hommages. J’ai aimé le style, l’intrigue, les personnages et leurs psychologies.

On suit une bande de potes avec les sorties, les joints; les cigarettes, les rêves, les prémices de l ‘amour, les amitiés pour toujours… On retrouve la même petite bande trente ans plus tard avec un meurtre au milieu de tout ça.  Les descriptions sont magnifiques et bucoliques et j’ai vraiment été transportée par l’ensemble. Un bémol toutefois, pour la fin que j’ai trouvé quelques peu bâclée.

VERDICT

Un très bon thriller et un très bon roman sur l’amitié et l’amour… Allez on l’achète

EXTRAITS

 » La nuit, la réalité a tendance à perdre ses contours. Le cerveau fonctionne différemment. Tout ce qui est logique s’estompe, tout ce qui est émotionnel remonte à la surface. »

**********

« C’est drôle la vie. Parfois, de petits moments brillent et vous éclairent comme des pépites. Il suffit d’y repenser et de les prendre dans la paume de votre main : des années plus tard, elles n’ont rien perdu de leur éclat. »

**********

 » La vie est ainsi faite, on n’y peut rien. Grandir, c’est apprendre à calculer, dans tous les sens du terme. Mais ce que l’on ne vous dit pas à l’école, c’est que vous y perdrez vos rêves au passage. »

*********

 » La vue était belle, d’ici. Je pouvais observer le ciel immense se refléter sur la mer. L’écume décrivait de fines lignes argentées à la surface de l’eau, bientôt gommées par les ténèbres puis réapparaissant un peu plus loin. Un oiseau de nuit poussa quelques « oooouueeee » brefs, puis retourna à ses affaires. J’emplis mes poumons de l’air nocturne. Mon cœur, ce même cœur qui me ferait défaut des années plus tard, battait pour le moment à une vitesse folle. »

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les fantômes d’Eden, BAUWEN Patrick »

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s