Le toutamoi, CAMILLERI Andrea

téléchargement (2)

 

 

 

 

 

 

  • Broché: 138 pages
  • Editeur : Métailié Noir (12 février 2015)
  • Collection : Bibliothèque italienne
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1022601436

L’HISTOIRE

Arianna, belle femme-enfant, est l’épouse de Giulio, qui est riche, plus âgé qu’elle, très amoureux et impuissant. Pour leur plus grande satisfaction à tous deux, il lui organise, sur une plage gérée par un mafieux, des rencontres avec des play-boys qu’elle choisit. Seule et impérative condition : chaque partenaire ne doit lui servir que deux fois. Mais un jour elle jette son dévolu sur Mario, un tout jeune homme qui s’éprend d’elle et exige de la revoir. La transgression du tabou va gripper la machine irrémédiablement et, tandis que nous découvrons le passé très étrange d’Arianna, la catastrophe approche. Quelque part entre Bret Easton Ellis et Simenon, sur un territoire bien éloigné des truculences siciliennes, Camilleri explore la zone grise des dérèglements mentaux dans la banalité de la vie et nous surprend une fois encore par l’étendue de son talent. Et confirme s’il en était besoin qu’il n’est pas seulement un grand écrivain de romans noirs, mais un grand écrivain tout court.

MON RESSENTI

Un personnage principal qui sort de l’ordinaire, Arianna cette femme enfant qui joue de son physique pour séduire des hommes riches. Dit comme ça ça semble peu attrayant
mais c’est sans compter sur le talent d’écriture de l’auteur qui réussit à nous prendre par la main et nous faire entrer dans son univers.

Cette Arianna est totalement névrosée et on apprend petit à petit plus de choses sur elle à l’aide de nombreux flash-back qui permettent de comprendre sa personnalité singulière. Parait-il que l’auteur s’est inspiré d’un fait réel, ce qui me laisse perplexe car c’est très glauque et malsain. Une relation où le mari est aussi coupable que sa jeune épouse au final.

D’un point de vue psychanalytique c’est intéressant, mais du point de vue de l’histoire c’est bof quoi bien que très bien écrit on se doute de la fin et ce qui va être la faille qui va tout déclencher aussi, du coup pas d’effet de surprise.

Un petit thriller qui se laisse lire, toutefois, il ne laisse pas un souvenir impérissable.

VERDICT

Il est court , bien écrit après c’est pas le thriller du siècle mais ça se laisse lire. A vous de vous faire votre propre idée.
EXTRAITS

« Elle ne sait vraiment pas rester longtemps avec deux hommes, elle est faite ainsi, pendant quelques jours elle arrive à tenir le coup, mais ensuite ça suffit. »

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s