Douze ans sept mois et onze jours, MURAIL Lorris

91W1WmzuCnL

 

 

 

 

 

 

  • Broché: 304 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse (15 janvier 2015)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266253549

L’HISTOIRE

Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C’est là que Walden est abandonné par son père. À partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine. À la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son apprentissage pour le moins étrange…

MON RESSENTI

Une histoire familiale entre un père absent et un garçon de 12 ans qu’il a abandonné dans une cabane. Pourquoi l’a t-il fait  ? Le roman est scindé en deux parties qui permettront de comprendre et d’en apprendre plus sur l’un et sur l’autre. D’ailleurs la première est du point de vue de Walden le petit garçon et la deuxième le point de vue du père.

J’ai aimé l’histoire qui est bien ficelée et l’écriture très fluide. De nombreux clins d’oeil à Stephen King, agréable quand on affectionne le king. C’est un roman d’apprentissage, un roman sur la filiation avec tout ce qu’elle comporte de difficultés.

Loin d’être ennuyeux, ce thriller nous entraîne de rebondissements en rebondissements, de mystères en mystères. On tourne les pages avec bonheur et le suspense est au rendez-vous. Ce qui m’a séduite également c’est la dimension psychologique de ce roman, en effet, la relation entre un père psychologiquement fragile et assez perdu , déçu par ce qu’est son fils qu’il aurait voulu à son image, et ce fils qui ne s’intéresse pas aux trucs de garçons, plus cérébral que physique au grand désespoir de son père.  Il est bien dur de répondre aux attentes de nos parents, entre ce qu’ils ont espéré et ce que nous sommes il y a parfois un gouffre.

Lire ce thriller c’est lire plusieurs romans en un seul, c’est balayer les certitudes. J’ai eu un coup de coeur pour le personnage de Walden qui en plus d’être très intelligent est aussi très humain et a des qualités humaines rares.

Un très bon thriller qui devrait trouver son public sans problème.

VERDICT

Un thriller réussi qui devrait plaire aussi bien aux adolescents qu’aux adultes. Courrez l’acheter !

EXTRAITS

 » Face à lui s’étendait un monde de lacs, de rivières, de rapides, de cascades et de torrents, de rochers, de falaises, de chutes. Le spectacle était d’une beauté insensée sous le ciel violacé aux franges de pourpres et de roses qui n’allait pas tarder à tenir les promesses du matin. »

**********

 » En vérité, ce silence n’était pas complet. Les morceaux de bois que le feu n’avait pas encore réduits en cendres émettaient de temps à autre des craquements ou de brefs bouillonnements de sève. Les rondins qui composaient les murs semblaient eux-mêmes animés d’une vie propre et Walden avait parfois l’impression de percevoir leurs soupirs. »

**********
 » Alors, il ne faut jamais croire qu’on a traversé le pire. On se l’imagine parfois mais c’est seulement parce qu’on ne connaît pas encore la suite. »

 

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s