Une famille normale, MEILLON Garance

7101t277siL

 

 

EN LIBRAIRIE LE 18 JANVIER 2016

 

 

 

L’HISTOIRE

Cassiopée et Damien ne font l’amour que le mardi, quand les enfants ont leurs activités parascolaires. Lucie aussi fait l’amour le mardi, pendant que ses parents la croient à son cours de danse. Et Benjamin dessine le système solaire sur les murs de sa chambre.
Mais pourquoi Cassiopée se montre-t-elle irrémédiablement incapable de pleurer, même à la mort de sa propre mère ? Et quelle lubie prend soudain Damien de vider l’appartement de la moitié de ses meubles ?
On se parle peu, et sans doute se comprend-on encore moins. Mais on donne le change. Jusqu’à quand ?
Garance Meillon est scénariste et réalisatrice. Elle livre ici une plongée sensible, dure et drôle, dans la cellule pathogène qu’est la famille, qui pose avec humour et violence les questions de l’amour, de l’affranchissement et de la transmission.
Une famille normale est son premier roman.

MON RESSENTI

Un livre sur la famille, sur les familles ordinaires celle qui pourrait être la mienne, la vôtre. Une famille comme tant d’autres qui vit sous le même toit mais sans vraiment se connaître, s’intéresser les uns aux autres . Chacun a ses soucis, ses espoirs et ses secrets et bien sûr les autres n’en ont même pas idée. Absence de communication, pas de compréhension, pas de partage, on tourne les pages en se demandant sans cesse quand tout va craquer, exploser, c’est toujours sur le fil et cela tient le lecteur en haleine. On voudrait que les membres de cette famille prennent conscience du gouffre dans lequel ils plongent chaque jour un peu plus.

J’ai aimé ces personnages qui sont chacun à leur manière attachants tant on a envie qu’ils s’en sortent, j’avais envie de leur dire « mais vous ne voyez pas pas que vous avez de chance et que vous êtes en train de tout gâcher ». Le père est tellement amoureux du souvenir de sa femme qu’il ne l’aide pas en la laissant être indifférente, Lucie a l’égoïsme de son âge et ne pense qu’à elle, Benjamin est précoce mais est totalement perdu et a du mal à trouver sa place et la mère est névrosée. Cette famille c’est quatre individualités qui cohabitent un peu comme des colocataires sans la camaraderie.

Un événement va tout bouleverser et remettre en question les habitudes de tout le monde.

Une écriture simple et maîtrisée et un beau premier roman. Je lirais avec plaisir les livres à venir, une belle découverte et je remercie les Editions Fayard pour cela

VERDICT

Si vous aimez les livres sur la famille et la difficulté de communication dans ces dernières alors ce livre est pour vous.

 

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Fayard (13 janvier 2016)
  • Collection : Littérature Française
Publicités

2 réflexions au sujet de « Une famille normale, MEILLON Garance »

  1. Je partage totalement cette analyse. Lorsque l’on a débuté la lecture impossible de s’arrêter sans en ressentir de la frustration, le lecteur reste en haleine…

    J'aime

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s