Yin et le dragon, Tome 1 : Créatures célestes, Yao Xu (Illustrations), Richard Marazano (Scenario)

519BASmORkL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Shanghai 1937. L’armée impériale japonaise a fait main basse sur une large partie de la côte chinoise. En ces temps de tristesse, la menace de l’antique prophétie plane, celle de l’invincible dragon noir Gongong qui doit venir anéantir les hommes quand le désespoir et la haine régneront. Yin, petite fille d’une dizaine d’année est élevée par son grand-père pêcheur, Liu. Un soir, alors que Liu sort en mer, Yin se faufile sur le bateau. Soudain une bête puissante se débat dans ses filets : un dragon d’or, blessé, que Yin convint son grand-père de cacher et de soigner… Une décision qui les emmènera bien plus loin qu’ils ne le pensaient.

MON RESSENTI

Conquise par le premier tome de cette série de trois album, conquise tant par l’histoire que par les illustrations. J’ai aimé le choix des couleurs, le trait , les ombres.  J’ai regardé chaque dessin avec attention tant ils sont beaux, les couleurs sont vraiment belles et  C’est un joli conte avec un dragon d’or magnifique et qui , on le devine va  être un personnage important et peut être même capital de l’aventure. Le personnage de Yin, cette petite fille espiègle va vraiment plaire aux enfants et ados car elle est courageuse, joyeuse et terriblement positive . J’ai très vite été dans l’histoire qui mélange conte et histoire puisqu’il y est question de l’invasion de l’armée impériale japonaise.  J’ai aimé la relation qu’il y a entre le grand-père et sa petite fille, il est dévoué et il l’aime énormément.

J’aime les thèmes abordés aussi que sont l’entraide, le respect des anciens, les traditions, la débrouillardise, l’amitié, l’affection. J’ai hâte de lire la suite et de voir quel rôle le dragon va jouer, que va t-il se passer pour Yin et son grand-père, comment cela va se passer avec l’armée japonaise , autant de questions  dont j’attend les réponses. Vraiment une réussite qui nous transporte dans la Chine des années 30

VERDICT

Une BD de qualité comme c’est souvent le cas pour les ouvrages des  Editions Rue de Sèvres. Ne pas passer à coté c’est vraiment une BD qui vaut le détour.

  • Album: 60 pages
  • Editeur : Rue de Sèvres (20 janvier 2016)
  • Collection : BD JEUNESSE
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s