Un souffle, une ombre, Christian CARAYON

61j0PwytTPL

 

 

 

SORTIE LE 14 AVRIL 2016

 

 

L’HISTOIRE
Il faisait particulièrement doux ce soir-là.
Nous étions en été, un samedi soir, la fête annuelle de la base nautique des Crozes avait battu son plein toute la journée.
Justine avait demandé à ses parents, également présents, de pouvoir passer la nuit avec sa cousine et deux copains de classe sur l’îlot des Bois-Obscurs, au centre du lac. Un camping entre pré-adultes. Une récompense pour le bon travail fourni toute l’année. Promis, ils seraient de retour le lendemain, à 10 heures au plus tard.
Le dimanche matin, les adolescents se font attendre. L’un des parents, de rage, parcourt la distance à la nage. Sur l’îlot il découvre l’étendue du massacre : les corps meurtris, outragés, dénudés.
Les familles des victimes, des accusés, la région, tous vont connaître le chaos et le déclin.
Ma vie d’enfant a basculé ce jour-là. Quelqu’un – quelque chose –, au visage indéfini, malveillant, a pris possession de mon imaginaire, de mon âme.
Vingt ans après le drame, l’occasion de dépasser ce traumatisme collectif s’offre à moi.
Je vais enfin pouvoir donner un visage à mes peurs.

MON RESSENTI

Un roman noir de toute beauté, est-ce qu’on sort indemne de notre passé ? Est-ce qu’on arrive à oublier les horreurs du passé ? C’est assez déroutant au début car il est écrit à la première personne mais très vite le lecteur est captivé par l’histoire et porté par la plume de l’auteur qui est très agréable. La psychologie des personnages est très poussée et ajoute au mystère et donne juste envie de tourner les pages pour en savoir plus.

Le narrateur qui se trouve être Marc Edouard qui est un professeur d’histoire et avait 10 ans à l’époque des faits. Il remonte le fils des événements atroces et se rend compte qu’ils n’ont pas été sans conséquences sur sa vie d’adulte. Je ne veux pas en dire trop pour vous laisser découvrir par vous même. La fin est tout bonnement géniale. L’atmosphère est pesante à souhaits, le mystère est entier et les personnages vraiment fouillés et psychologiquement différents.  Il y a des moments flippants, des moments où j’ai cru savoir qui était responsable et puis non ce n’était jamais ce que j’avais prédit et j’adore cette sensation. C’est très agréable de dérouler le fils de l’histoire et que tout ne soit pas évident, j’aime chercher, me tromper et rechercher encore.

Une bon roman noir comme j’aimerai en lire encore, j’ai adoré.

VERDICT

Le livre parfait pour le weekend qui se profile, allez on va illico dans la librairie la plus proche !

  • Broché: 552 pages
  • Editeur : Fleuve éditions (14 avril 2016)
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s