Le Mystère du magicien disparu, Ian Sansom

51OeLKBYdcL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Après « Le Mystère des livres disparus », on retrouve avec plaisir le plus drôle des bibliothécaires-détectives !

Depuis qu’il a résolu le mystère des livres disparus, Israël Armstrong sillonne les routes du nord de l’Irlande du Nord à bord de son bibliobus, traquant les usagers récalcitrants à rendre leurs prêts. Ce qui plonge ce boulimique de littérature dans les affres du désespoir, lui qui avait toujours cru aux vertus de la lecture.
Son existence semble s’éclaircir lorsqu’il est chargé d’organiser une exposition itinérante commémorant les cent ans du légendaire grand magasin Dixon & Pickering.
Mais par un hasard dû à la malchance congénitale de notre héros malgré lui, le voici mêlé à une sale affaire : l’éminent M. Dixon, propriétaire de l’établissement et membre de l’Association des magiciens de l’Ulster, vient de disparaître.
Tout à l’art d’être au mauvais endroit au mauvais moment, Israël devient le suspect n°1. Menotté, mis en examen, duffle-coat et livres confisqués, il est incarcéré.
Il devra pour prouver son innocence se lancer dans une enquête à cent à l’heure à travers le pays, s’aidant maladroitement des techniques de détectives de papier glanées dans quelques polars. Arrivera-t-il à retrouver le magicien et à blanchir sa réputation ?

MON RESSENTI

J’ai adoré me plonger dans ce roman totalement déjanté avec la dose d’humour anglais que j’adore. Je découvre cet auteur et je pense que ce n’est pas le dernier que je vais lire. D’ailleurs, ce tome est le deuxième des aventures d’Israël Armstrong que je n’ai donc pas lu , mais pas d’inquiétude si vous êtes comme moi ce n’est pas un problème les deux aventures n’ont pas de lien entre elles et j’ai pu profiter de cette aventure rocambolesque et palpitante.

J’ai aimé découvrir la personnalité des irlandais avec leurs petites manies, le personnage d’Israël est attachant, drôle . Beaucoup de jeux de mots et du suspense sans compter sur la plume insolente de l’auteur  ont fait que je l’ai lu d’une traite et que j’ai envie de lire l’aventure déjà parue.

Je me suis imaginée à sa place dans son bibliobus et ça m’a fait oublié le monde de folie où l’on vit, la monotonie d’une actualité qui n’en finit pas d’être dramatique et rien que pour ça il ne faut pas se priver d’une bonne lecture qui vous fait voyager.

VERDICT

Un livre qui fait du bien et qui est non seulement rempli d’humour et de folie mais aussi d’une bonne dose de suspense  et un mystère à résoudre. Avec les beaux jours c’est la lecture parfaite pour décompresser .

  • Broché: 272 pages
  • Editeur : HOEBEKE (13 avril 2016)
  • Collection : Les enquêtes en bibliobus d’Israël Armstrong
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s