Arithmétique de la chair, Macha Méril

61JxYAfGyaL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Bettina n’est pas une femme comme les autres. Expert-comptable, elle pèse 96 kilos, est passionnée par les mathématiques et vit seule, en compagnie de ses ordinateurs et de ses idoles d’Internet : les chercheurs et les savants. Un jour, elle ose se présenter à un concours de calcul mental télévisé, le gagne et sa vie bascule. Elle devient une star médiatique et rencontre l’amour. Où la conduiront ces succès et cette gloire rapides ? Que désire-t-elle vraiment ? Connaît-elle le bonheur ? Voici une fable moderne où Cendrillon gouverne son destin et se pose les grandes questions de l’existence : où allons-nous, que devenons-nous, qui sommes-nous ?

MON RESSENTI

J’ai aimé ce personnage tout de suite, car mis à part le fait qu’elle soit surdouée, elle est comme tout le monde, avec ses soucis, son apparence , sa solitude, sa quête du bonheur. Ce personnage me parle beaucoup et je pense qu’il parlera à pas mal de lecteur. J’ai aimé la thématique de la différence est-ce que c’est une arme et une force ou une faiblesse et un fardeau ? Comment vivre heureuse dans un monde où le conformisme est de mise, il ne fait pas bon sortir du rang.

Ce livre se lit très rapidement car il est court et l’écriture est fluide, simple, sans fioriture. L’auteur a réussi à faire un livre drôle et touchant à la fois avec une histoire originale c’est pas très fréquent d’avoir en personnage principal une jeune femme passionnée par la science et les mathématiques, on a plus l’habitude des chiffons et du shopping comme passions principales.  J’ai aimé aussi le lien qui est fait entre la découverte du bonheur et le changement physique qui s’opère au fur et à mesure.  Alors qu’elle est en surpoids et ne passe pas inaperçue elle va à l’issu d’un concours rencontrer un journaliste qui va tomber amoureux d’elle avec ses kilos en trop. Elle va connaitre le succès et elle va se rendre compte que son poids n’est pas un handicap car elle touche les gens et le public avec ça. Mais, son amincissement dû à sa love story et son bonheur vont, contrairement  à ce que l’on aurait pu penser, ne vont pas la rendre plus heureuse et plus épanouie. Et si finalement, l’apparence n’était pas si importante que ça.

Derrière un sujet qui pourrait paraître bien léger c’est une critique de notre société qui se cache, une société du paraître, de l’illusion, des apparences et de la médiatisation, la peur de n’être rien pour personne, de ne plus être là, avec  les réseaux sociaux on est vite oublié si on est pas actifs. Plus particulièrement, je confirme qu’il est difficile lorsqu’on est en surpoids de se faire une place, surtout lorsqu’on recherche un emploi tant les clichés sont pugnaces . Une personne en surpoids renvoie dans l’imaginaire de la plupart des recruteurs, l’image de quelqu’un de lent, qui se laisse aller et peu énergique, ce qui est évidemment totalement faux.  Il faut être sacrément bien entourée pour ne pas sombrer dans la dépression et la dépréciation de soi.

Et si on arrêtait de juger sur l’apparence et qu’on cherchait à connaitre les gens avant de les cataloguer dans des cases discriminatoires ?

VERDICT

Un beau roman sur la différence et les apparences qui plaira au plus grand nombre . Une belle lecture touchante et drôle avec une fin superbe.

  • Broché: 180 pages
  • Editeur : FLAMMARION (9 mars 2016)
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s