Fragments de lucidité, Jean-Louis Servan Schreiber

71zLPYUQdoL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
« Être désespéré, c’est la moindre des choses quand on se veut lucide. Le monde est compliqué, plus que je ne peux le comprendre. Les autres sont surtout indifférents, parfois hostiles. Ma vie est insignifiante, et si brève. Je n’y peux rien, c’est le réel. Et pourtant je suis plutôt content de vivre. »

Être lucide sur les réalités de l’existence, sur soi-même et continuer à aimer la vie est le défi quotidien de Jean-Louis Servan-Schreiber. Pour lui, la lucidité, notre bouclier contre l’illusion, est indispensable pour ruser avec la déception et l’amertume.

En résultent trente petits chapitres ciselés où chacun pourra trouver en écho ses questionnements intimes.
Accompagné des pingouins philosophes de Xavier Gorce, Jean-Louis Servan Schreiber nous propose d’approcher l’essentiel avec le sourire.

MON RESSENTI

Comme toujours avec les livres de l’auteur l’optimisme est de mise, la joie de vivre un devoir. C’est tout à fait le livre à lire actuellement, moment où il n y a pas trop de raisons d’être optimiste que ce soit sur le plan politique, écologique ou sociétal si en plus pour certains on ajoute la vie personnelle on a bien besoin d’un  petit coup de pouce pour voir la vie du bon coté. Ce que j’aime c’est que Jean-Louis Servan Schreiber ne se prend jamais au sérieux, il y a toujours de la dérision, une petite pointe d’humour. Ici, il n’est pas question de jouer les redresseurs de tort, ni même de prétendre faire des miracles, car de recette miracle il n’y en a pas. Ce livre donne des pistes pour améliorer l’ordinaire et nous montre combien il n’est pas nécessaire de se voiler la face et fuir la réalité des choses pour être heureux bien au contraire.

A chacun d’adapter ses précieux conseils à sa propre vie et ses propres besoins. Les 30 chapitres sont courts et les illustrations avec les petits pingouins facétieux sont vraiment agréables. Un livre qui se lit vite et peu se picorer , se prendre et se poser, on peut lire les chapitres dans le désordre. Un livre qui fait cogiter, qui redonne du pep’s. Je n’ai rien de négatif à dire c’est un livre nécessaire .

VERDICT 

Un livre positif et  vraiment nécessaire en ces temps de baisse de moral, de morosité ambiante. A mettre entre toute les mains, parfait pour les salles d’attente, les transports en commun ou tout simplement pour passer quelques heures au calme.

  • Broché: 224 pages
  • Editeur : Fayard (11 mai 2016)
  • Collection : Documents
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s