Le fleuve des brumes, Valerio Varesi

41xvJzFJdlL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Dans une vallée brumeuse du nord de l’Italie, la pluie tombe sans relâche, gonflant le Pô qui menace de sortir de son lit. Alors que les habitants surveillent avec inquiétude la montée des eaux, une énorme barge libérée de ses amarres dérive vers l’aval avant de disparaître dans le brouillard. Quand elle s’échoue des heures plus tard, Tonna, son pilote aguerri, est introuvable. Au même moment, le commissaire Soneri est appelé à l’hôpital de Parme pour enquêter sur l’apparent suicide d’un homme. Lorsqu’il découvre qu’il s’agit du frère du batelier disparu, et que tous deux ont servi ensemble dans la milice fasciste cinquante ans plus tôt, le
détective est convaincu qu’il y a un lien entre leur passé trouble et les événements présents. Mais Soneri se heurte au silence de ceux qui gagnent leur vie le long
du fleuve et n’ont pas enterré les vieilles rancoeurs. Les combats féroces entre chemises brunes et partisans à la fin de la guerre ont déchaîné des haines que le temps ne semble pas avoir apaisé, et tandis que les eaux baissent, la rivière commence à révéler ses secrets : de sombres histoires de brutalités, d’amères rivalités et de vengeances vieilles d’un demi-siècle…

Dans la lignée de Giorgio Scerbanenco ou du duo Fruttero et Lucentini, un polar impressionniste servi par une prose pleine de panache, qui nous plonge dans l’atmosphère humide et ténébreuse de l’Italie du Nord et de son histoire tourmentée.

– Finaliste du Gold Dagger Award en Grande Bretagne et du prestigieux prix littéraire Strega en Italie

MON RESSENTI

Un roman noir sous fond d’Italie, parfait pour un après-midi détente. Deux frères un disparu et l’autre défenestré , pourquoi, qui et comment ? l’auteur nous convie à cette enquête dans le nord de l’Italie. Il y a un coté rétro que j’apprécie particulièrement, on se croirait dans les vieux polars . J’ai aimé en apprendre plus sur les deux frères qui paient le prix d’un passé trouble et apprécié l’inspecteur qui ne lâche rien, sa personnalité.

Servie par une belle écriture l’histoire nous captive directement, on veut absolument savoir ce qu’il va se passer et que cachait ces deux frères. Le passé n’est pas toujours bon à déterrer. La galerie de personnages est attrayant,  le fil de l’histoire se déroule lentement mais sûrement juste ce qu’il faut pour qu’on tourne les pages addictivement.

Cette nouvelle maison d’édition commence très bien avec ce roman noir savoureux et captivant.

VERDICT

Un très bon roman noir, parfait pour quelques heures de lecture mystérieuses.

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : AGULLO (12 mai 2016)
  • Collection : Agullo Noir
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s