Rio, Tome 01, Louise Garcia (Auteur), Corentin Rouge (Illustrations)

51r0wBOFAYL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Rubeus et Nina sont nés dans l’une des plus grandes favelas de Rio de Janeiro. Ils sont livrés à eux-mêmes le jour où leur mère est assassinée par Jonas, le flic véreux dont elle était l’indic et l’amante. Recueillis par Bakar, un gamin débrouillard, ils rejoignent un gang d’enfants des rues. Entre pauvreté et violence, les petites combines semblent le seul moyen pour s’en sortir… Mais il existe une autre alternative : l’adoption par une famille riche. Hanté par le meurtre de sa mère et désormais responsable de sa jeune soeur, Rubeus va ainsi passer de la misère des favelas et de la rue à la haute bourgeoisie brésilienne, et découvrir les différents versants d’une société métissée, brutale et inégalitaire.À travers le parcours de ce garçon en perte de repères, Rio dresse un portrait contemporain du Brésil dans la lignée de La Cité de Dieu. Accompagné au scénario par la brésilienne Louise Garcia, Corentin Rouge (Juarez) s’affirme comme l’un des nouveaux maîtres du dessin réaliste.

MON RESSENTI

Une BD qui s’adresse plus aux young adults et adultes qu’aux enfants car il y a de la violence et peu de morale. C’est de toute évidence quelqu’un qui connait le Brésil qui l’a faite, quelques recherches plus tard j’apprends que l’auteur est originaire de Rio et y a vécut, ceci explique cela. C’est donc au coeur d’une favelas que nous entrons avec Rubeus et Nina deux enfants dont la maman est assassinée, ils sont livrés à eux mêmes et font de mauvaises rencontres mais une lueur d’espoir est là quand ils sont recueillis et proposés à l’adoption.

J’ai bien aimé surtout les illustrations très réalistes et de grandes qualités, on y  prend la mesure du calvaire qu’endure les habitants des favelas, la dureté de leur vie, les enfants livrés à eux mêmes et qui survivent par bande en commettant quelques larcins. On a envie que tout s’arrange pour eux alors on serre les dents à chaque page espérant qu’il ne leur arrive rien de grave. On suit l’histoire assez facilement et les protagonistes sont attachants, les illustrations sont vraiment saisissantes et très colorées. Un coté thriller social qui surprends mais très efficace, tout les ingrédients sont là : prostitution, drogue, pauvreté, crime, corruption.

La fin est suffisamment mystérieuse pour que j’ai envie de lire le second tome… A suivre donc

VERDICT

Un très bel album original et qui se laisse suivre.  A partir de 14 ans.

  • Album: 64 pages
  • Editeur : GLENAT (20 avril 2016)
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s