Le parfum des fraises sauvages, Angela Thirkell

51vhIfJBcHL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Mary Preston, jolie jeune fille sans fortune, est invitée par sa tante Agnès à passer l’été dans sa splendide propriété familiale, au coeur de la campagne anglaise. À Rushwater House, la saison s’annonce pleine de surprises, de frivolités et d’insouciance. Mais le coeur de Mary sera mis à rude épreuve face au séduisant et séducteur David Leslie, l’artiste de la famille qui navigue entre Londres et Rushwater… Cependant, Agnès et sa mère, la sémillante Lady Emily, espèrent persuader la jeune femme de faire un tout autre mariage, bien plus convenable.
Entre les balades au clair de lune dans les jardins resplendissants et le grand bal organisé à Rushwater, cet été comblera-t-il les espérances romantiques de Mary ?

Publié pour la première fois en 1934, Le parfum des fraises sauvages est une éblouissante comédie romantique, dont les personnages sont aussi farfelus qu extrêmement attachants..

MON RESSENTI 

Un livre qui est arrivé à point nommé car j’avais besoin de faire un break dans les lectures « sérieuses », c’est donc d’une comédie romantique qu’il s’agit , c’est léger, drôle. Les personnages sont tous attachants et déjantés et on prend plaisir à suivre leurs pérégrinations. La mère est particulièrement pénible, elle se mêle de tout et veut que tout fonctionne comme elle a décidé, elle rappellera forcément quelques choses à chacune d’entre vous que ce soit une mère ou une belle-mère. J’ai aussi apprécié que ça se passe en Angleterre et à une époque que j’affectionne particulièrement. Le rythme est effréné, il se passe toujours quelques choses , il y a souvent des petites histoires dans les grandes histoires et les domestiques s’en donnent à coeur joie sur les cancans et autres potins.

Les dialogues sont savoureux , les petites phrases assassines fusent et on sourit souvent, il est très surprenant que ce roman ait été écrit dans les années 30 , je le trouve plutôt moderne, il y a un coté Downton Abbey qui n’est pas pour me déplaire et qui ravira également tout les fans de l’Angleterre de cette époque.  Par contre, je dois être honnête , je ne suis pas rentrée à fond dans l’histoire dès les premières pages, j’ai eu du mal avec tout les personnages mais au bout de quelques chapitres tout s’est débloqué et j’ai pu l’apprécier.  Véritable satire de la société de l’époque, j’ai eu plaisir à lire la première traduction d’un roman de cet écrivain que je ne connaissais absolument pas.

Après ce n’est pas un de mes romans préférés de chez Charleston, mais il est loin d’être nul et ravira les romantiques convaincues. Je me suis détendue, vidée la tête et ça fait du bien.

VERDICT

Fan de Downton Abbey, d’époque victorienne, d’études des moeurs des années 20, de comédies romantiques , ce roman est pour vous.

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : CHARLESTON EDITIONS (7 juin 2016)
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s