Balzac amoureux, Emmanuelle de Boysson

519-m6YGFuL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE

Balzac est l’écrivain français qui a le mieux décrit l’âme féminine : un tiers de ses romans est dédié aux femmes, et beaucoup leur sont consacrés : la Duchesse de Langeais, Béatrix, la Muse du département, la Vieille fille, la Cousine Bette, etc.
Les femmes l’ont non seulement entouré, admiré et inspiré tout au long de sa vie : elles ont aussi été ses bienfaitrices, et ses correctrices. Elles ne se sont pas contentées de lui enseigner la vie, l’amour, de l’introduire dans le monde, et de le soutenir financièrement : pour lui, elles ont inventé des histoires, corrigé son style, cherché de la documentation. À commencer par Laure de Berny, qui fut sa première muse et son premier guide. Car si les femmes lui doivent beaucoup, lui leur doit tout.

MON RESSENTI
J’adore Balzac et c’est donc avec beaucoup de curiosité et d’envie que je me suis plongée dedans. Balzac a souffert d’un manque d’amour de la part de sa mère , ce qui a donné lieu, selon moi , à de merveilleux romans où la femme a la place la plus importante , il en a beaucoup parlé et pour cause elles ont été tout dans sa vie. Ayant tour à tour le rôle de guide, d’amoureuse, de mécène, d’inspiratrice, correctrice elles ont jalonnés sa vie et lui ont permis d’écrire les plus belles pages de ses romans. Il recherche dans toutes ses conquêtes l’image qu’il se fait de la femme et quelque part , de la mère parfaite. Ce qui se confirmera par le fait qu’il appellera toutes les femmes de sa vie Laure et sa mère s’appelait Charlotte-Laure.

Il a écrit de magnifiques lettres d’amour, c’est d’ailleurs plus par ses mots et son intelligence qu’il séduit que par son physique , qui n’est, il faut bien le dire pas du tout avantageux, il est petit et gros. Deux obsessions dans sa vie, être marié et avoir de l’argent, c’est un homme qui a été entretenu la plupart du temps par des femmes subjugués par ses mots. Fer de lance du mouvement réaliste, ses romans sont une mine de renseignements pour qui veut comprendre cette époque, tant il met détaille tout, que ce soit les us et coutumes comme les habitudes vestimentaires. Eternel insatisfait , il fait partie de ses écrivains célèbres de leurs temps. Toute sa vie il sera fauché et cherchera la richesse. Ce qui est incroyable c’est que même après la rupture les femmes de sa vie lui resteront loyales et fidèles.

Encore un très beau et très intéressant livre de cette collection que je vais poursuivre tant elle est de bonne qualité. Je remercie particulièrement Gilles Paris sans qui je n’aurai pas pu tous les lire. J’enchaîne avec Napoléon amoureux et j’avoue que c’est pas celui qui m’attire le plus.

VERDICT

Une collection savoureuse qui nous mène dans l’intimité des grands hommes amateurs de femmes.  A offrir, à lire, relire et faire découvrir

  • Relié: 130 pages
  • Editeur : Rabelais Editions (1 juin 2016)
  • Collection : Les inspiratrices de l’ombre
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s