Le signe, Philippe Thirault (Auteur), Manuel Garcia (Illustrations)

41m-TBVUZiL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Alex Morsen a failli être un écrivain à succès. Son premier livre, Perte d’Auréole, a été un best-seller. Mais aujourd’hui Alex est un homme aigri et sans inspiration. Sa bonne étoile semble l’avoir quitté. À fleur de peau, il ne supporte plus sa voisine du dessus, qui joue du piano toute la sainte journée. Elle devient l’excuse de son incapacité à se concentrer et à créer. Un jour, excédé, Alex lui jette un sort qu’il a trouvé dans un livre traitant de sciences occultes. Il ne peut se douter des répercussions que ce geste va avoir sur la pianiste, et surtout sur lui et sur sa famille…« Fais attention à ce que tu souhaites, car cela risque de t’arriver » dit le proverbe. Thriller mystique et horrifique, Le Signe nous le rappelle de la plus terrible des manières…

MON RESSENTI
Deuxième BD de la collection Flesh & Bones que je découvre et je suis encore agréablement surprise. Quant un écrivain en passe d’inspiration s’en prend à sa voisine du dessus en lui jetant un sort , il est loin de se douter que c’est toute sa vie qui va basculer dans le chaos le plus total. Un thriller réussi avec une ambiance glauque au possible agrémenté des illustrations flippantes de Manuel Garcia. Les personnages sont tous étranges, bizarres, on ne sait pas trop quoi en penser. La couverture est attirante et cette croix renversée nous laisse penser que ça ne va pas être une histoire simple.

Cette histoire est bien ficelée, on compatit avec Alex dans la première partie en tout cas, qui n’a jamais eu envie de punir (gentillement tout de même) un voisin insupportable, qui n’a jamais été agacé au plus haut point par le bruit ? C’est une situation qui pourrait être celle de tout à chacun et c’est justement bien trouvé car cela permet de s’imaginer, se projeter à la place de cet écrivain en panne d’inspiration. De-là à vouloir tuer le voisin  c’est moins probable et c’est là où l’on commence à se sentir mal à l’aise et ça ne fera qu’augmenter au fur et à mesure jusqu’à la fin. La tension monte crescendo lorsque l’on comprend qu’il est prêt à tout pour faire disparaître la cause de sa panne d’inspiration , on fait alors des spéculations ( flingues, hâches, poussage dans l’escalier, accident de voiture…) et on est à coté, il va trouver une autre solution, plus lâche, moins frontale.

Les illustrations sont vraiment réussies et sont en totale adéquation avec l’histoire, les traits sont précis et retranscrivent parfaitement les émotions, les sentiments des personnages. Il y a un coté Stephen King dans cette histoire qui n’est pas pour me déplaire.  Pas de zombies à l’horizon, mais un bon vieux bouquin de magie, une malédiction et les conséquences de son utilisation. Une histoire sordide dont on ne ressort pas indemne.

VERDICT

Amateur de thrillers et de malédiction cette BD est pour vous ! réussi !

  • Relié: 128 pages
  • Editeur : GLENAT (9 mars 2016)
  • Collection : Flesh & Bones
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s