poussières d’os, Karin Salvalaggio

91DKAF+WLdL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Quelqu’un frappe à la porte de la maison de Grace Adams. Grace est certaine de savoir de qui il s’agit pourtant lorsqu’elle regarde par la fenêtre de sa chambre, elle voit une inconnue marcher sur le sentier derrière sa maison.
Soudain, un homme émerge de l’obscurité des bois environnants et la poignarde, puis s’enfuit dans l’ombre, la laissant mourir dans la neige. Choquée, Grace appelle la police, sachant bien qu’ils ne pourront arriver à temps. Alors elle se décide à secourir elle-même la femme et constate qu’elle ne lui est pas étrangère…
Traumatisée, Grace est emmené à l’hôpital, pendant que le détective Macy Greeley est rappelée dans la petite ville de Collier – Montana – où elle a autrefois enquêtée. Elle va devoir traquer le tueur et comprendre ce que l’assassin a à voir avec Grace, une jeune femme troublée que son passé a peut-être brusquement rattrapé.
Mais la ville de Collier est toujours aussi secrète et Macy devra rouvrir de vieilles blessures pour résoudre un crime qui a semble-t-il mis plus de 11 ans à apparaître.

Sous ses airs de Fargo et The Killing, le premier roman de Karin Salvalaggio met aux prises une galerie de femmes avec une série de prédateurs masculins, vautours meurtriers. Plusieurs intrigues se croisent brillamment : les deux enquêtes de Macy, super inspectrice dont la vie affective est un fiasco, sur fond de secrets de famille, de déviance et de trafics en tout genre dans une bourgade oubliée de tous mais où tout le monde se connaît.

MON RESSENTI
Un bled paumé, une jeune femme qui assiste au meurtre de sa mère alors qu’elle ne l’avait pas vu depuis une dizaine d’année, des secrets de famille, une ville mystérieuse . Voilà, quelques éléments qui m’ont tout de suite attirée et en plus la promesse de personnages féminins forts, il en fallait pas plus pour que je me plonge dedans.  Je dois quand même admettre que j’ai eu un peu de mal à entrer dedans sur le premier quart  et soudainement j’ai basculé et j’ai adhéré.

L’atmosphère est pesante, lourde dans ce village où tout le monde connait tout le monde et surtout épie tout le monde. Suite à un drame, les langues ne vont pas se délier facilement, chacun se refermant sur lui-même. Les personnages sont mystérieux et j’aime l’idée que ce soit les personnages féminins qui soient les personnages forts de l’histoire, même si souvent elles sont torturées, abîmées par les hommes , ces prédateurs avides.  Les thèmes abordés sont la violence conjugale, la drogue, le trafic et l’esclavage sexuel.  La plume toute jeune de l’auteur est claire, vive et timide , je pense que c’est un auteur en devenir et qui a de l’avenir. En tout cas, je lirai volontiers son prochain roman afin de voir l’évolution de son écriture.

L’histoire n’est pas d’une originalité folle mais on la suit avec plaisir et les personnages sont suffisamment bien travaillés pour qu’on ait envie d’en connaître la fin. Un bon thriller pour commencer la rentrée

VERDICT

Un premier roman sympa, qui se laisse lire, des personnages féminins intéressants.

  • Broché: 330 pages
  • Editeur : Bragelonne (17 août 2016)
  • Collection : BRA.THRIL.NOIR
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s