Pechblende, Jean-Yves Lacroix

81gdytitycl

L’HISTOIRE

  1. Embauché dans une librairie de livres anciens où se pressent les écrivains de l’entre-deux-guerres, Lucien apprend les règles du métier, jusqu’à l’art de la contrefaçon, et celles de l’amour fou. Il s’est épris de Laura, étudiante en physique au Collège de France, qui fait auprès de Frédéric Joliot-Curie des recherches sur la scission de l’atome à partir du dioxyde d’uranium, la pechblende, littéralement « la pierre qui porte malheur ». Mais la guerre éclate et son patron, Edouard Mesens, entre en clandestinité. Lucien doit choisir : la passion ou le devoir. Grand roman sur les dessous de l’Occupation, le livre de Jean-Yves Lacroix, l’auteur remarqué de Haute époque, offre un tableau saisissant et frappe par son ambition : mêler la quête singulière de ses personnages aux aléas de l’Histoire.

MON RESSENTI

Passionnant ! J’ai adoré ! Une histoire dans laquelle on entre direct pour ne plus lâcher le livre tant qu’il n’est pas fini. L’histoire de Lucien et de Laura est tout bonnement passionnante. On est à l’aube de la seconde guerre mondiale et la petite histoire de ces deux jeunes protagonistes va se mêler à la grande histoire et ça me plait beaucoup car j’apprends toujours quelques choses. Le milieu du livre, de la librairie et en particulier des vieux livres est vraiment bien dépeint et c’est un plaisir supplémentaire dans la lecture. Le milieu de la science y est aussi pas mal décrit et cela donne le titre du livre. Il y avait donc tout pour me plaire et je dois dire que ça m’a vraiment captivée, l’histoire est superbe et c’est très bien documentée tant sur la recherche et le métier du livre que sur la période de l’occupation. C’est impressionnant de voir comment tout est maîtrisé, tout s’imbrique bien pour le plus grand plaisir du lecteur qui se régale à découvrir la plume subtile et précise de l’auteur.

Les personnages sont attachants car ils ne sont pas parfaits, ils ont leur part d’ombre, ils sont humains. J’ai aimé suivre le chemin de vie de Lucien dans sa carrière dans le milieu du livre et dans sa vie amoureuse et personnelle, il en est de même pour Laura avec son univers de sciences et son travail de laborantine auprès du couple Curie. En parallèle de leur histoire commune, on suit l’histoire de tout un peuple, tout un pays et on voit se dessiner deux camps ceux qui subissent et ceux qui font subir. En effet, certains s’accommodent de l’occupation quand les autres sont pour l’occupation car elle leur profite. L’auteur a beaucoup approfondit les choix auxquels sont confrontés les civils, il y a parfois des choix impossibles, difficiles et certains sont émouvants. On sent qu’il y a eu de la recherche et de la documentation et j’y suis très sensible.

Ce sont là des portraits d’hommes et de femmes, le constat d’un pays sous occupation, ce que j’ai apprécié également c’est le fait que cette période historique est traitée différemment et ne sombre pas dans le dramatique larmoyant, il y a tout de même quelques touches d’humour. J’ai pu aussi apprendre quelques faits sur l’occupation. L’écriture est ciselée et le roman se lit facilement. J’ai passé un très bon moment de lecture.

VERDICT

Si vous aimez les romans historiques, les romans d’amour, les sciences ou tout ça à la fois, vous devez absolument le lire.

Broché: 310 pages

Editeur : Editions Albin Michel (17 août 2016)

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s