Espagnes, Alain Freudiger

81nyihvy52l

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE

Treize nouvelles sur le thème, plus ou moins apparent, de la rupture et de la recomposition. On s’y immerge, pour la plupart, dans des scènes tirées du quotidien – une entraide au bureau entre collègues, une prise de pouvoir au sein d’une association, les envies d’un adolescent dans un village isolé ou une crise de colère en face d’un immeuble. Des détails symboliques, comiques ou absurdes, de plus en plus présents, malmènent pourtant la réalité. Ces petites histoires, dont témoigne un observateur scrupuleux et attentif, glissent vers des expériences altérées. Travaillée, mais concise, l’écriture révèle des personnages exaspérés, heureux, ennuyés ou encombrés, juste avant un basculement. Une des nouvelles du recueil, « Molly », a reçu en 2012 1er Prix « Naples raconte » de la prestigieuse université de traduction, L’Orientale de Naples.

MON RESSENTI

J’aime beaucoup les recueils de nouvelles, ça permet de faire une pause entre deux lectures un peu musclées et puis, c’est pratique, car on peut les lire dans l’ordre que l’on veut et y consacrer un temps court. Ici 13 nouvelles sans lien entre elles, totalement indépendantes et très différentes les unes des autres. J’ai aimé l’écriture générale, de nombreuses figures de style, des jeux de mots, du vocabulaire. En revanche, j’ai parfois été surprise par le choix d’univers, le concept de certaines nouvelles auxquelles je n’ai pas trouvé beaucoup d’intérêt. J’ai donc eu des impressions et un intérêt inégal pour chacune d’entre elles, parfois souriante, perplexe, amusée, surprise, dubitative… La temporalité aussi est très différente certaines nouvelles se passent aujourd’hui ou dans un passé plus ou moins lointain. Mes préférées sont « Molly » et « Flambeaux », celle que j’ai le moins appréciées est « tout va bien ».

Ce n’est donc pas totalement conquise, mais pas totalement déçue que j’ai fini ma lecture. Le format et le livre sont vraiment sympas, les nouvelles sont courtes et l’ensemble est plutôt pas mal.  Ce fut une découverte pour moi ne connaissant pas l’auteur.

VERDICT

Comme c’est le cas pour beaucoup de recueils il y a du bon et du moins bon, à vous de vous faire votre idée. Un cadeau sympa à faire.

  • Broché: 125 pages
  • Editeur : La Baconnière (19 août 2016)
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s