La fuite, Eve Chambrot

717wwpwebzl

9460298-arbre-de-coeur

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE

C’est un homme ordinaire : comme tant d’autres, il veut gagner de l’argent, réussir. À la tête de sa petite entreprise, il mène une existence confortable. Un jour, les clients disparaissent, les dettes s’accumulent et tout s’effondre. Dès lors, il aura une seule préoccupation : que personne n’en sache rien. Roman obsédant, La Fuite décrit une descente aux enfers pavée de mensonges et de suspicions, où l’orgueil prime sur les sentiments. Un récit mené de main de maître par Ève Chambrot.

MON RESSENTI

J’ai adoré ce roman court, mais tellement intense. Une histoire comme il y en a tant d’autres, c’est probablement arrivé à plein de gens de s’engouffrer dans des problèmes, cachant à tous leurs situations par honte, par peur, par lâcheté … mais tout fini par se savoir et la fuite n’est pas la solution et le protagoniste va le découvrir à ses dépens. Ce roman est prenant, je l’ai lu d’une traite , il y a une puissance dans l’écriture, dans le choix des mots dans cette histoire tragique.  Il y a une double narration celle du protagoniste et celle de sa femme qui subit et ne sait pas ce qui se passe et découvre au fil du temps quelques indices, quelques brides de réponses. L’ambiance est de plus en plus pesante, lourde au fil des pages, le lecteur est complètement happé dans l’histoire et se demande comment ce pauvre homme va faire pour s’en sortir, enfin s’il s’en sort. Le lecteur sent que rien de bon ne ressortira de tout ça et qu’un drame se profile, il ne peut en être autrement, le mystère c’est quoi, quand et comment.

Chaque page est un petit bijou, car l’auteur réussi à nous faire passer toute une palette d’émotions, on est triste pour lui, on a envie de lui dire de tout avouer, de se soulager de ce poids, on a aussi beaucoup de compassion pour sa femme victime malgré elle de tous ces non-dits, ces cachoteries, ces mensonges. C’est un vrai sujet de société, très actuel, mais encore tabou. Je n’avais d’ailleurs encore jamais lu de roman dessus. C’est tout bonnement terrible, les mensonges qui se succèdent et la fuite toujours, les petits arrangements avec la vérité. Que de souffrance ! Ce que j’ai aimé aussi c’est que l’auteur laisse le lecteur à ses émotions, ses sentiments, il ne dirige pas. Surtout, la souffrance du menteur n’est pas occultée et je trouve ça intéressant. En effet, en dépit du mal qu’il fait autour de lui, il est seul, il a peur, il se sent acculé, ne sait plus comment se sortir de cette spirale, il a honte, car il souffre aussi.

Une descente aux enfers sans retour et qui finira tragiquement… Une fin saisissante et glaçante. Je suis restée interdite. Un roman que l’on n’oublie pas et qui reste longtemps dans la tête. Je viens de découvrir la plume de Eve Chambrot  et j’ai bien envie de lire d’autres ouvrages, car j’aime sa sensibilité.

VERDICT

Un roman à lire absolument, impossible de faire l’impasse, vous n’en sortirez pas indemne. Vertigineux et inoubliable.

  • Broché: 104 pages
  • Editeur : Envolume Editions (23 août 2016)
  • Collection : Fiction
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s