etc. , Bernard Chambaz

5144cppgjnl

 

L’HISTOIRE

Etc. est le premier livre de poèmes que Bernard Chambaz a voulu construire après l’achèvement d’Eté en 2010. Il réunit cinq séquences autonomes mais qui se font écho et déclinent leurs variations, dans la lumière mélancolique d’un seul et même automne. Qu’il s’agisse de la méditation lexicale qui ouvre le ban, sur cet etcetera dans lequel l’auteur perçoit la lente dissolution de son été ; de la mort de Verlaine traversée par celle de Mathieu Bénézet, l’ami disparu ; d’un retour aux sources américaines ; d’un éloge de Robert Desnos ; ou d’un nouveau tombeau aux sonnets déconstruits, ironiquement intitulé « Du Bellay Du Balai » – le livre déroule ses strophes scandées avec une liberté et un sentiment d’inquiétude surmontée qui donnent à ces poèmes leur tonalité particulière. Ce qui n’empêche pas, bien au contraire, cette danse de l’intellect parmi les mots chère à Pound, dont Bernard Chambaz semble dans ce livre avoir retrouvé le secret.

MON RESSENTI

Ce recueil est composé de cinq séquences autonomes se faisant écho et déclinant des variations, sur le thème de l’automne et de la mélancolie. J’aime la poésie, car j’aime les mots, les sonorités, les émotions qu’ils procurent, les messages qu’ils suggèrent. J’aime aussi la poésie, car cela laisse une certaine liberté d’écrire et de penser qui est importante à mes yeux. Les recueils de lecture sont toujours les bienvenus entre deux romans. Cela me permet de souffler et de me ressourcer.

Ce recueil est très diversifié avec en ligne de fond une grande mélancolie, l’auteur joue avec l’espace de la page, avec les mots et ne s’interdit aucune fantaisie et cela donne au tout une cohérence et un univers unique. Un beau recueil qui permet de faire une synthèse de l’oeuvre du poète qui est aussi romancier. C’est une excellente introduction à son univers et ses thèmes de prédilection.  J’ai apprécié la plupart des poèmes à l’exception de certains qui m’ont laissée indifférente.

VERDICT

Un recueil sympa pour qui aime la mélancolie, les jeux de sonorités, la poésie de l’espace

  • Broché: 216 pages
  • Editeur : FLAMMARION (15 octobre 2016)
  • Collection : THEATRE, POESIE
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s