La nuit je mens, Cathy Gualliègue

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE

Mathilde pensait avoir rencontré l’homme de sa vie, Gaspard, un homme savoureux, presque parfait. Mais son premier amour, Guillaume, réapparaît la nuit, en songe… Il était parti si loin, depuis si longtemps, et Mathilde n’a jamais pu se résigner à son absence. Au coeur de cet étrange ménage à trois qui s’installe, entre rêve et réalité, Mathilde se cherche : où est sa vie ? Dans le regret d’un amour défunt ou dans le présent qui lui tend les bras ? Un premier roman étrange et poignant où Cathy Galliègue explore avec subtilité l’inconscient de nos sentiments, de nos désirs, de nos âmes en peine… Jusqu’aux frontières de la folie.

MON RESSENTI

Gros coup de coeur pour ce roman que j’ai lu d’une traite. Tout y est : le style, l’histoire, les personnages, la psychologie des personnages, l’ambiance, les lieux qu’on imagine facilement tellement ils sont bien décrits. J’ai tout de suite aimé Mathilde, son caractère, ses failles, sa sensibilité, ses fêlures qui me parlent tellement. C’est bien plus qu’une histoire d’amour, d’amitié c’est aussi une incursion dans les sentiments profonds, les pensées cachées, le ressenti. Et ce titre, que j’adore qui me rappelle la chanson adorée.

Chaque mot est à sa place, chaque virgule, chaque respiration, une très belle écriture, il y a des phrases qui sonnent justes, qui vous transperce le coeur, qui vous arrachent des larmes, j’ai eu mal pour Guillaume que j’ai eu envie de sauver avant qu’il ne commette l’irréparable. J’ai beaucoup de tendresse pour Mathilde, du dédain pour sa soeur jumelle que seules les apparences intéressent, de la compassion pour Gaspard qui n’avait rien demandé et se retrouve dans une relation compliquée et dévastatrice qu’il n’a pas demandé, pas mérité. Tout comme Mathilde j’ai aimé les parents de Gaspard.

La nuit je mens, c’est une exploration de l’amour avec tout ce qu’il y a de complexe, les aléas, les non-dits, les regrets, les espoirs , un cri d’amour à quatre voix avec chacune sa mélodie, ses accords, ses discordances.

Un superbe roman, une romancière à suivre absolument. Je suis ressortie de ma lecture conquise, touchée, émue et satisfaite d’avoir fait cette belle lecture.

VERDICT

Un roman sur les relations amoureuses pas simpliste, une vraie qualité littéraire, un concentré d’émotions. Coup de coeur littéraire. J’espère que Cathy Galliègue va continuer et nous régaler de la puissance de ses mots.

  • Broché: 217 pages
  • Editeur : Albin Michel (29 mars 2017)
Publicités

Une réflexion au sujet de « La nuit je mens, Cathy Gualliègue »

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s