Le vertige des falaises, Gilles Paris

  

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE

Sur une île sauvage et désertée, Marnie, adolescente effrontée et fragile, vit au-dessus des falaises au cœur d’une imposante maison de verre et d’acier avec sa mère Rose et sa grand-mère Olivia, qui règne sur la famille et sur l’île tout entière.
Des plaines aux herbes hautes, des sentiers au bord de mer, la nature se révèle aussi cruelle que les mystères trop longtemps ensevelis.
Et si une seule personne détenait tous les secrets de cette famille et s’en libérait enfin ?

Après son best-seller Autobiographie d’une Courgette, adapté au cinéma par Claude Barras (Ma vie de Courgette), récompensé par deux César et sélectionné aux Oscars, Gilles Paris signe ici un émouvant roman choral qui se lit comme un thriller et se dévore comme une grande saga romanesque.

MON RESSENTI

Deuxième coup de coeur de ce mois, un vrai page turner. Dire que j’aime l’univers et l’écriture de Gilles Paris est bien faible, je suis toujours surprise de voir comment il arrive à se glisser dans la peau d’un enfant, à nous faire ressentir ce qu’il ressent. Il arrive à travers les yeux d’une enfant de 14 ans, Marnie, au caractère bien trempé et qui semble bien plus lucide que les adultes qui l’entourent , à nous parler de sujets graves. Il est question de non-dits, de secrets de famille, de tromperie, de violence conjugale, de maladie tout cela dans un environnement hostile et froid qu’est l’île de Glass. On suit les aventures d’une famille celle de Marnie. Comme d’habitude avec Gilles Paris on ressort du livre chamboulée, émue et on en redemande, on regrette de l’avoir fini si tôt. C’est très intéressant d’alterner les points de vue entre les protagonistes, on a l’impression d’être la petite souris qui connait les secrets et les pensées de tous. Que de poésie, de puissance et d’émerveillement dans ce roman chorale !

La famille Mortemer est inquiétante, les hommes sont tous morts tragiquement, les femmes sont taiseuses et cachent bien des secrets. L’alternance de la prise de parole au fil des chapitres permet au lecteur d’en apprendre plus, de dénouer des mystères et surtout de s’attacher à Marnie, Rose et les autres. La fin est tout bonnement à la hauteur du reste et à l’image des falaises : vertigineuse !!!

Une fois encore j’ai adoré et je vais attendre le prochain avec une grande impatience.

VERDICT

Pour qui aimait déjà la plume de l’auteur vous ne serez pas déçu. Quant aux autres précipitez vous en librairie et achetez le. Laissez vous porter par les mots, l’histoire.

  • Broché: 256 pages
  • Editeur : Plon (6 avril 2017)

 

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s