Les zinzins de l’histoire, Gavin’s Clemente-Ruiz (Auteur), Wassim Boutaleb (Illustrations)

Mais de quoi ça parle ?

L’histoire ne serait pas celle que nous connaissons aujourd’hui sans tous ces zinzins pour la rendre encore plus fascinante, sombre et mystérieuse.

De l’Antiquité jusqu’au XXe siècle, les 47 personnages de ce livre ont dévoilé leur grain de folie, leurs projets fantasques ou leur cruelle démence à leurs contemporains, et assouvissent aujourd’hui notre curiosité en nous révélant leurs plus sinistres bizarreries.

Entre l’inexplicable fugue d’Agatha Christie, les bains de sang de la cruelle et belle Élisabeth Bàthory et l’idée farfelue de Vincenzo Peruggia de revendre la Joconde, aventurez-vous dans cette traversée des siècles en compagnie de tous ces hommes et ces femmes aussi déterminés et inquiétants qu’étranges et sanguinaires.

Impressions : 

Rafraîchissant, totalement déjanté mais culturellement parlant très intéressant. J’ai adoré ce livre hybride, inclassable parce que j’ai ri (et ça ça fait plutôt du bien), j’ai approfondi quelques connaissances (on en connait jamais trop) et j’ai appris (se coucher avec le sentiment d’être moins bête que le matin même c’est vraiment sympa).

Bref, l’idée de classer les zinzins d’après des critères de zinzinlogie m’a conquise et beaucoup amusée je dois le dire. La parité est assez respectée car il y a presque autant de femmes que d’hommes complètement timbrés. On y trouve des personnages très connus, d’autres moins voire pas du tout. La variété des portraits est riche car on trouve aussi bien des politiques, des artistes, des chercheurs, on y trouve plusieurs sortes de folie aussi il y a les sanguinaires, les utopistes, les dingues sympas, les rêveurs, les violents, les cinglés complets..

Les illustrations pop sont superbes et ajoutent vraiment quelques choses au contenu, les portraits sont soignés et les fait relatés de manière très agréable ce qui fait que le lecteur n’a pas l’impression d’un cours académique et pénible.  On va de siècle en siècle, de continents en continents, de dinguerie en dinguerie. Un tour du monde de la folie des hommes.

Ce qui fait peur en refermant le livre c’est qu’ils n’y sont pas tous et qu’il y a encore matière à ajouter, peut-être qu’un deuxième tome sera nécessaire.

Alors ? Ca vaut le coup ou pas  ? 

Oui, car c’est instructif, drôle et certains de ces zinzins ont quand même façonné l’Histoire. Une réussite ! A offrir à un zinzin que vous connaissez.

  • Relié: 160 pages
  • Editeur : E/P/A (26 septembre 2018)
  • Collection : Hors collection
  • Langue : Français

 

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s