Les ailes du désespoir, Roselyne Durand-Ruel

91Ub0ApjEOL     9460298-arbre-de-coeur

 

 

 

 

 

L »HISTOIRE

Leur amour, croyaient-ils, serait plus fort que tout. David et Alia, lui juif, elle musulmane, ont choisi New York pour vivre ce bonheur au grand jour. Avec la mort tragique d’Alia, le 11 septembre, le rêve tourne soudain au cauchemar. Peu importe qu’il soit la victime de sa propre machination, David n’a désormais d’autre but que de venger sa femme. Récit vertigineux d’une métamorphose radicale et de la perte de soi qui l’accompagne, plongée terrifiante au sein des réseaux terroristes où politique, grand banditisme et religion se confondent, Les Ailes du désespoir convoque avec une maîtrise rare l’amour, la violence et la haine au coeur de notre monde.

MON RESSENTI

J’entends déjà les rabats-joie crier que c’est cliché, que c’est du déjà vu, lu ou entendu un juif , une musulmane, l’amour impossible et patati et patata. Et bien oui, peut-être mais là c’est différent, déjà ça ne finit pas super bien comme dans les histoires à l’eau de rose. Ce roman est magnifique tant par l’histoire que par l’écriture que j’ai adoré. Très émouvant, il m’a remué car je n’ai pu m’empêcher de me demander ce que j’aurai fait à la place des personnages.  Déjà il est difficile de vivre pleinement et sereinement une histoire d’amour lorsque l’on est pas de la même religion et que le poids de la famille est très présent, très pesant. Pour vivre leur amour les protagonistes ont dû fuir à New York, sauf que là le 11 septembre Alia périt dans les tours jumelles, fou de rage et de désespoir David va vouloir venger son amour perdu. Qu’aurai-je fais à sa place ? comment aurai-je gérer une telle perte ?

C’est un livre qui pose la question si actuelle du terrorisme et des raisons qui amènent des personnes à commettre l’irréparable.  Tout s’enchaîne très bien, il y a du rythme et on a envie d’en savoir plus constamment. J’ai apprécié l’aspect psychologique et réaliste qui ajoute à l’immersion du lecteur dans cette descente aux enfers.  Ce roman est tristement d’actualité mais l’auteur n’est pas tombée dans le piège de la surenchère ni de l’exagération.  Je n’ai pas vu les pages passer et je suis ravie d’avoir pu le lire.  Un très bon roman pour lequel j’ai eu un coup de coeur.

VERDICT

Un très beau, très émouvant et bouleversant roman qu’il faut vraiment découvrir et faire découvrir. A lire … coup de coeur

  • Broché: 432 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (3 février 2016)
  • Collection : LITT.GENERALE
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s