Gaz- plaidoyer d’une mère damnée, Tom Lanoye

417QbznILxL

9460298-arbre-de-coeur

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE

MON Un jeune homme a commis un attentat au gaz : 184 morts, 30 blessés, parmi lesquels 70 écoliers, 20 enfants en bas âge dont le plus jeune n’avait pas trois mois. La mère de ce jeune homme est seule en scène. Elle raconte sa grossesse, la petite enfance de son fils, l’adolescence. Qu’a-t-elle fait de mal ? Pourquoi son fils s’est-il laissé embrigader dans cette spirale djihadiste ? Il n’était pas pire qu’un autre. Elle était une mère aimante. Qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi lui ? Pourquoi elle ? L’attentat monstrueux qu’il a commis rend même sa douleur irrecevable.

Écrivain engagé, Tom Lanoye prend la plume dans les journaux de son pays, milite pour les droits des homosexuels, s’insurge contre les Flamands qui veulent diviser la Belgique et reste abasourdi devant le fait que plus de 3.000 jeunes gens de nationalité belge aient basculé dans l’intégrisme militant et soient partis en Syrie. (Le pourcentage le plus élevé en Europe) Commandée pour commémorer la toute première attaque au gaz de combat menée par les Allemands en 1915 à Tielt, ville de Flandre occidentale, cette pièce a été jouée au Théâtre Malpertuis de Tielt en avril 2015, un siècle plus tard.

RESSENTI

Une pièce de théâtre qui m’est allée droit au coeur, je l’ai trouvé juste, bouleversante et tristement en résonance avec l’actualité. Je me suis mise à la place de cette pauvre mère qui se demande bien ce qu’elle a pu faire de mal, qu’est-ce qu’elle a raté pour que son fils soit ce qu’il est , c’est tout bonnement poignant, mais attention pas larmoyant, même si je dois bien l’admettre j’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises. Le texte est magnifique, les mots sont justes, en 79 pages l’auteur a réussi à nous faire ressentir le désarroi de cette mère courage, cette mère désemparée face à l’horreur de ce que son fils a fait.

Cette pièce est un monologue où une mère retrace la vie de son fils de la grossesse, l’enfance, l’adolescence, le passage à l’âge adulte jusqu’à ce jour fatidique où tout à basculé. Les mots sont simples, les  phrases courtes dit  comme dans l’urgence, cela donne un rythme au tout qui sied bien à la tristesse et à l’incompréhension de cette pauvre mère.  Ce texte est puissant, c’est un coup de poignard dans le coeur, car cette maman ça pourrait être n’importe qui , moi, vous. Qui est armé face à l’horreur quand elle est commise par sa chair, par son sang ? Qui pourrais deviner que le fils que l’on a élevé avec amour est en fait ce monstre qui a ôté la vie à 184 personnes ? Qui pourrait l’excuser, le comprendre ? Qui pourrait ne pas se sentir coupable ne n’avoir rien vu, rien pressenti ?

Cela fait plus d’un mois que je l’ai fini et je m’en rappelle encore et j’aime encore tellement le texte. Si j’avais un théâtre, une troupe ou même de l’argent à investir,  je ferais tout pour qu’elle soit jouée en France.   Je pourrais même la jouer tellement je trouve ce rôle incroyable et beau à jouer. Vous l’avez compris c’est un gros coup de coeur pour moi, je ressens encore un mois après tellement d’émotion et les larmes au bord des yeux en écrivant cette chronique. Bouleversée, touchée, emportée c’est le coup de coeur de mes coups de coeur de l’année.

Si vous ne deviez lire qu’une pièce cette année, c’est celle-là  !!! une petite pépite comme j’aime en dénicher et comme on en trouve pas si souvent. C’est un texte qui pourrait être proposé en lecture dans les collèges, les lycées car un bon moyen d’ouvrir le dialogue et de débattre sur le drame du djihadisme.

Quant à moi je vais me procurer de toute urgence les autres livres de cet auteur qui m’a vraiment bluffée.

VERDICT

Il est pas cher, petit, pas long mais d’une puissance incroyable, vous ne pouvez absolument pas passer à coté. Achetez-le, vendez-le, parlez-en , il est magnifique de justesse.

  • Broché: 79 pages
  • Editeur : La Différence (17 mars 2016)
  • Collection : Littérature étrangère
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s