Le petit marchand de sourires, Jean-François Joubert

51zvtwwetel

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE

Olivier, 10 ans, est atteint de la progéria, cette maladie qui fait vieillir le corps plus vite que l’âme. L’espace d’un instant, le petit garçon et ses parents, unis comme jamais, nous invitent dans un dialogue où se mêlent l’innocence, les rires, les peurs et les rêves. Ce texte est vibrant d’émotions, tout en délicatesse, la poésie de l’enfance survolant le drame de l’existence. Rédigé magistralement, à aucun moment l’auteur ne cède à la facilité du sensationnel. Au contraire, il signe, avec cet ouvrage, un texte à la fois poétique et respectueux. Ce petit garçon, Olivier, nous transmet, avec toute cette charmante maladresse de l’enfance, un message d’espoir qui n’est rien d’autre qu’une ode à la vie.

MON RESSENTI

Un magnifique roman court, trop court tant c’est beau, tant c’est émouvant. En 48 pages Jean-François Joubert réussit à parler sans pathos, sans apitoiement d’un sujet peu abordé : la progéria. Il le fait à travers un enfant de 10 ans qui en est atteint. Ce petit garçon se pose beaucoup de questions, questions existentielles, questions légères, graves auxquelles parfois le père répond. Olivier est très mature et très conscient de sa fin inéluctable et il est bien difficile pour ses parents de se contenir.

Les mots sont justes, bien choisis, le personnage d’Olivier est attachant et on a envie de le prendre dans nos bras pour le consoler, beaucoup d’émotions et de larmes, car c’est terrible de se dire qu’un enfant peut mourir de cette façon. Beaucoup de poésie dans ce livre comme dans la plupart des écrits de l’auteur qui a une sensibilité qui me parle et me touche.  J’espère avoir la chance de lire d’autres livres de l’auteur et qu’il connaisse le succès qu’il mérite.

Les lecteurs sensibles à la poésie devraient adhérer. Une ode à la joie de vivre, une invitation à profiter de la vie et des petits moments de grâce qu’elle nous offre parfois.

VERDICT

Un roman court idéal pour les petits trajets ou à lire pour se délasser après une dure journée. Je le recommande à tous

  • Poche: 48 pages
  • Editeur : Secrètes (8 juillet 2016)
  • Collection : Témoin du temps
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s