La Pasionaria, GAZIER Michèle/ CICCOLINI Bernard

 

 

 

L’HISTOIRE

Une nouvelle femme fait son entrée dans la collection de bandes dessinées « Grands Destins de Femmes » : La Pasionaria !
Les deux auteurs, Michèle Gazier et Bernard Ciccolini, retracent la vie de Dolorès Ibárruri, mieux connue sous le nom de La Pasionaria, figure légendaire de la Guerre d’Espagne. Personnage complexe et obstiné, La Pasionaria, dont le surnom est une référence à la Passion du Christ, a mis son existence au service de ses idées et en a toujours payé le prix.
Éclairant des pans parfois méconnus de son histoire, notamment les années qui précèdent et qui suivent la guerre elle-même, ce récit dessiné entend représenter la vie héroïque d’une femme que rien, a priori, ne destinait à devenir un tel mythe.
De sa naissance en 1895, dans un milieu très modeste de Biscaye, province du Pays Basque espagnol, à sa mort à Madrid en 1989, en passant par un exil forcé de plus de trente ans en URSS suite à la victoire des forces franquistes, c’est un siècle de l’histoire espagnole, européenne et mondiale qui est donné à voir.

MON RESSENTI

Encore un destin incroyable de femme exceptionnelle, j’adore cette collection et c’est toujours un bonheur de les découvrir. Les éditions Naïve frappent fort avec ces grands destins féminins diversifiés et riches.  Véritable incarnation de la résistance espagnole on la découvre autrement puisque l’on découvre son enfance, son adolescence et tout ce qui a fait qu’elle est devenue cette héroïne mythique et connue dans le monde entier.

Les illustrations sont simples et efficaces, le parcours est bien décrit et assez complet. Sa vie a été semée d’embûches, son enfance très austère et son combat dur mais sa détermination sans faille.   J’ai aimé car en plus, d’en découvrir plus sur ce personnage hors norme j’ai découvert un grand pan de l’histoire de l’Espagne. Je trouve la chronologie nécessaire et pratique.

Au risque de me répéter c’est une bande dessinée intelligente et cela est très important pour moi de me divertir mais aussi d’apprendre ou parfaire des connaissances dans certains domaines. Hâte de voir quelles seront les prochaines héroïnes , je ne m’en lasse pas et bien sûr c’est à mettre entre toutes les mains.

VERDICT

Je ne saurais que le conseiller à tous et toutes et pourquoi pas l’offrir à vos ados !! bien ficelé, instructif et ludique , une bonne façon de découvrir l’histoire des femmes qui ont apporté leur pierre à l’édifice mondial.

  • Album: 85 pages
  • Editeur : Editions Naïve (17 septembre 2015)
  • Collection : Grands destins de femmes
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s