Ravie, Sylvie Ohayon

81nWt5a-3ZL

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Bourgeoise entre deux âges revenue de tout et parvenue à rien, Raphaëlle projette d’enlever Cindy, la jeune maîtresse de son mari, pour la séquestrer au fond d’une cave, la transformer en porc et ainsi récupérer le père de ses enfants. Mais dans cette lutte sans pitié qui oppose les deux femmes, un homme va s’immiscer : Steven, visage d’ange et passé sombre, insoumis et libre, vorace et violent. Steven apporte avec lui le désir de la réconciliation. Est-ce au moment où elle pensait s’abandonner entièrement à la haine que Raphaëlle la mal-aimée, l’épouse odieuse, la mauvaise mère, hystérique et jalouse, aura droit à cette fameuse seconde chance à laquelle aspirent les déçus de l’existence ? Sylvie Ohayon signe avec Ravie un roman d’un genre nouveau entre le drame, la comédie et le récit d’apprentissage, où des personnages qui n’auraient jamais dû se croiser s’inventent ensemble une autre vie, une rédemption, l’espoir en des jours meilleurs.

MON RESSENTI

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire , trop de longueur et de lourdeur en première partie de livre. J’ai même été tentée de le reposer et de passer à autre chose (tant de livres à lire) , je ne l’ai pas fait car de manière générale je n’aime pas commencer un livre et ne pas le finir. Bon certes, il fallait poser le décor et tout mettre en place mais je reste sceptique sur le nombre de pages pour le faire. Cela dit, une fois la première partie passée ça devient plus intéressant, on commence à mieux situer chaque personnage et là où veut nous mener l’auteur.

Ce livre évoque des thèmes lourds différences de classes sociales, tromperies, vengeances, violence, agression, la dépression, l’homosexualité mais aussi réconciliation, changement, rédemption. Ce qu’il faut noter aussi c’est que c’est très bien écrit beaucoup de métaphores et l’on a l’impression que chaque mot est réfléchit que l’effet en est mesuré. La construction des phrases et les mots choisis sont percutants , cela nous donne à réfléchir sur quelques sujets.  Je pense que ce style ne plaira pas forcément au plus grand nombre et que ça sera tout ou rien, soit on aime soit on déteste. Et je trouve ça très positif pour un livre qu’il ne laisse pas indifférent.

VERDICT

Plaira à des lecteurs qui aiment les mots et les belles métaphores et ceux qui aiment les trios amoureux, les thèmes évoqués plus haut et l’aspect psychologique dans les romans.

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Fayard (9 mars 2016)
  • Collection : Littérature Française
Publicités

5 réflexions au sujet de « Ravie, Sylvie Ohayon »

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s