Le génie de l’Islam, Tariq Ramadan

51ly39imCDL 9460298-arbre-de-coeur

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE
Pas un jour sans que l on entende parler de l islam. Pourtant, cette religion reste particulièrement mal connue. Et les musulmans sont souvent sommés de se justifier sur ce que l islam n est pas.
Cette initiation à l islam a pour objectif d introduire, de la façon la plus simple et la plus exacte, à l islam, à ses principes, ses rituels, son histoire, sa diversité et son évolution, comme aux défis contemporains auxquels les musulmans font face.
Didactique et accessible, cet essai n a nulle visée apologétique, seulement informative. En retraçant l histoire de l islam, en expliquant ses références fondamentales, Tariq Ramadan présente un paysage fourni et détaillé de ce qu il faut savoir sur l islam : son Message, ses Textes, la vie de son Prophète, l uvre de ses successeurs, le sens des mots islam, sharî a et jihâd, les piliers de la foi, les règles sociales et spirituelles, etc. Sans perdre de vue les défis contemporains auxquels l islam est confronté, il fait tomber préjugés et croyances infondées.
L ouvrage se complète d un glossaire, d un index et d un abécédaire des idées reçues.

MON RESSENTI

Au risque de décevoir les nombreux détracteurs (qui pour la plupart n’ont certainement pas lu un seul livre de l’auteur) j’ai adoré cet essai et il y a à cela de nombreuses raisons. Tout d’abord le livre est bien découpé en 5 parties bien distinctes ce qui en facilite la lecture, il est bien documenté (tableaux, haddith, sourates, glossaire, bibliographie), les sources sont toujours citées ce qui évitera de prétendre qu’il invente ou  que les informations sont erronées.  J’ai lu ce livre pour me faire une idée personnelle sur l’auteur et son discours, je n’aime pas suivre le troupeau aveuglément et me forger mes propres opinions. Grand bien m’en a pris et ça ne sera certainement pas le dernier que je lirai.

De plus, c’est un livre qui va dans le sens de la paix (qui est la vraie signification du mot Islam n’en déplaise à certains), du progrès et du retour à l’éducation, au savoir et au vivre ensemble . Comment ne pas être d’accord ? Alors, je vais stopper immédiatement les personnes qui diront qu’il est complaisant, trop européen, qu’il a un double discours, ce n’est absolument pas le cas , il  n’hésite pas à rappeler que  les musulmans devraient arrêter de se poser en victimes et qu’ils sont souvent leur propre ennemi, il n’hésite pas à mettre le doigts sur les nombreuses contradictions et le danger de mélanger religion et tradition. J’ai apprécié aussi les rappels historiques, sociétaux , scientifiques qui aident à mieux comprendre non seulement la situation actuelle (sans pour autant l’excuser) et comprendre les enjeux de demain.  Il est rassurant et agréable de constater que des personnes comme l’auteur  se battent contre l’obscurantisme, le manque d’éducation et le racisme de certains musulmans.

Ce livre ne s’adresse pas aux seuls musulmans mais à tout être humains quelle que soit sa confession, sa couleur, sa nationalité ou son sexe, désireux d’en savoir plus sur l’Islam et le sens de cette religion. Ce qui est appréciable aussi c’est qu’il ne brosse personne dans le sens du poil, il se réfère aux textes et livre leur sens. J’ai trouvé dans ce livre toutes les réponses aux questions essentielles que je me posais et surtout de la paix et de l’intelligence et en ce moment les discours éclairés et partisans de la paix sont rares. Si seulement il pouvait être lu par le plus grand nombre alors on assisterait à un changement profond dans la pratique de l’Islam qui est basé sur le respect des autres religions, le respect des autres de croire ou pas, le respect de la nature (écologie) et des animaux, le devoir de s’instruire et d’aller vers l’autre et surtout voir la femme comme l’égale de l’homme et non comme un enfant ou une servante.  J’ai aimé aussi qu’il mette au clair la question du voile qui est (comme je le dis depuis longtemps déjà) absolument pas une obligation mais un choix (donc il n’a rien à voir avec le Coran et l’Islam). Il affirme aussi que l’occident n’est pas incompatible avec l’Islam.

Je pense à la lecture de ce livre qu’on aurait tout intérêt à consulter et à laisser Tariq Ramadan s’exprimer au lieu de tout les pseudos représentants musulmans qu’on nous présente actuellement qui sont tous plus incultes les uns les autres et tournés vers un Islam du passé qui n’a plus lieu d’être. L’auteur propose un Islam en accord avec le monde actuel et toutes ses composantes sans toutefois renoncer à sa foi.  Je comprends qu’il dérange car il est moderne et clair, honnête dans sa démarche et ses explications, il est instruit . Il n’est donc pas ce qu’actuellement on veut donner comme image des musulmans dans les médias.

Une lecture enrichissante et apaisante, elle m’a redonnée de l’espoir, un autre Islam est possible et je ne peux qu’aimer le message de paix , d’amour et de sincérité véhiculé dans ces pages. Le style est simple mais efficace, quelques répétitions et un bémol pour le titre qui peut porter à confusion mais qui s’explique au fur et à mesure de la lecture.

VERDICT

A mettre entre toutes les mains peut importe que ce soit celles d’un musulman ,d’un catholique, d’un athée ou agnostique parce qu’au fond est-ce que nous ne sommes pas tous avant tout des humains et frères en humanité ? Lisez-le, prêtez-le, donnez-le à tout ceux qui s’intéresse aux religions et voudraient se forger une opinion avisée et sur l’auteur et sur le sujet qui fait tellement couler d’encre actuellement. Sujet d’actualité et livre facile d’accès pour qui veut bien faire un pas vers l’autre.

  • Broché: 300 pages
  • Editeur : Presses du Châtelet (13 janvier 2016)
  • Collection : essai
Publicités

10 réflexions au sujet de « Le génie de l’Islam, Tariq Ramadan »

  1. Je crois que vous ne comprenez toujours pas, je vais juste m’arrêter sur sa phrase pour mettre en évidence ce que je veux vous faire comprendre :
    « Sur la base des versets coraniques, il s’agit bien d’une prescription (wājib) »

    Regardez dans le glossaire si vous voulez, il le dans la partie « les affaires sociales » justes avant cette partie « obligations », la signification du mot wājib :
    « Les savants spécialisés dans les principes du droit (uṣūliyyūn) et les juristes (fuqahāʿ) ont défini cinq catégories permettant de classer l’ensemble des actes humains sur les plans moral et juridique. Ainsi, un acte peut être obligatoire (wājib), préféré (mustaḥab), détesté (makrūh), interdit (ḥarām), ou tout simplement permis (mubāḥ) sans qualification morale et légale particulière (comme boire, manger, etc.). Dans les muʿāmalāt, le principe premier, unanimement reconnu, est la permission ; pour imposer ou interdire telle ou telle action, un texte explicite tiré des sources scripturaires est donc nécessaire. »

    Il est important de comprendre que dans la jurisprudence islamique cela fait partie des obligations que doit observer la femme musulmane, mais cela n’est pas dans la première catégorie, mais dans la deuxième voire, trois dit-il. (Ce qui veut dire que certains abusent en faisant de cela une priorité). Et après, il souligne que l’imposition est non-islamique.
    Et bien sûre, la femme choisit si elle veut ou non le porter un jour.

    Donc, c’est autant obligation qu’un choix, seulement contraindre n’est pas autorisé… Voilà. Comprenez-vous où je m’exprime mal?

    J'aime

    1. J’ai bien lu le livre en entier et ce n’est pas une obligation, mais je suis tolérante et chacun a le droit d’avoir son avis. Il y a une différence essentielle entre obligation et là il n’y a pas de choix à faire et prescription où là la liberté est laissée à chacun de faire ou non.

      J'aime

      1. Je crois que vous ne comprenez pas que «obligation» est différent de «contrainte». Mais bon, merci beaucoup de vos retours.

        J'aime

      1. Oui bonjour désolé, j’pensais qu’il fallait mettre d’abord mes coordonnées pour poster un commentaire et en voulant faire un copier coller à partir du livre je ne voyais plus la section pour commenter et j’ai appuyer sur « laisser un commentaire » pendant que j’allais commenter 😅

        J'aime

    1. Je ne vous comprends pas quand vous dites : « J’ai aimé aussi qu’il mette au clair la question du voile qui est (comme je le dis depuis longtemps déjà) absolument pas une obligation mais un choix (donc il n’a rien à voir avec le Coran et l’Islam) » .
      J’crois que dire que le voile islamique n’a rien à avoir avec le Coran n’a aucun fondement. Je m’explique avec ce que T. Ramadan dit lui-même.

      Il répond à la question du voile en trois temps :

      « Parmi les prescriptions les plus discutées de nos jours, le foulard (khimār*) avec lequel les femmes pubères se couvrent les cheveux et la poitrine est l’objet de débats passionnés. Sur la base des versets coraniques, il s’agit bien d’une prescription (wājib = [obligatoire, il dit la signification juste avant d’y répondre et même dans le glossaire]) ; ainsi l’ont d’ailleurs compris et déterminé les savants sunnites et chiites. Néanmoins, trois précisions s’imposent.
      ➤Premièrement, de l’avis de ces mêmes savants, cette prescription ne fait pas partie des impératifs et des priorités de la pratique (ḍarūriyāt). Elle se range dans la deuxième, voire plus rarement dans la troisième des catégories d’obligations. Dans cet ordre d’idées, la femme musulmane doit donner la priorité aux obligations essentielles – le rituel (prière, zakāt, jeûne, etc.), le bon comportement et l’action vertueuse – et non pas au foulard, si cela revient à négliger les fondements évoqués plus haut. Dans son évolution spirituelle, elle aura à considérer le port de foulard comme accomplissement personnel de sa foi et de sa pratique, non comme sa condition.
      ➤ Par ailleurs, ce sujet a été tellement débattu dans certains contextes culturels, politiques et sociaux crispés et conflictuels (hier sous la colonisation, aujourd’hui sous la pression de la culture mondialisée, ou encore en Occident) que certains savants, inversant les choses, en ont fait une obligation prioritaire, un marqueur identitaire, par réaction à une atmosphère ambiante hostile. Or l’ordre des prescriptions, s’il doit être pensé en fonction du contexte, ne peut s’inverser pour rendre essentielle et prioritaire une prescription de seconde catégorie.
      ➤ Enfin, comme tout acte de foi, le port de foulard est un choix personnel et consenti. Une femme doit être libre de porter ou non le foulard. Aucun État, aucune communauté, aucune famille ne doit le lui imposer. Quelle que soit l’interprétation de chacun sur ce sujet, l’attitude la plus juste, tant du point de vue islamique que des droits humains, devrait être cette position de principe : au nom de la liberté de conscience, il est interdit d’obliger une femme à porter le foulard, comme il est interdit de lui imposer de l’enlever. »

      Ramadan Tariq. « Le génie de l’islam. »

      J'aime

      1. Oui , nous avons bien lu la même chose mais c’est bien un choix et non une obligation prescrite dans le Coran comme certains essaient de le faire croire. Il n’est nullement obligatoire de le porter. Voilà le pourquoi de ma phrase. Je mets au défit n’importe qui de me trouver dans le Coran une phrase sur l’obligation ou non de porter un foulard.

        J'aime

  2. Je confirme votre avis, j’ai également acheté le livre pour me faire une opinion du discours de T Ramadan . N’étant pas musulman (malgres mes origines) j’ai appris beaucoup de choses, en particulier sur la diversité des courants qui traversent l’Islam ( chiites/sunnites , Ecoles de droits..). Bref au lien d’entendre parler de ce que n’est pas l’Islam, j’ai enfin lu sur ce qu’est L’Islam et ça rends le discours plus intéressant. A recommander ! Ps: J’ai le même bémol que vous pr le titre au point d’être « géné » lorsque j’ai commandé le livre en librairie, l’auteur s’en explique cependant dans l’introduction.

    J'aime

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s