Sorties de classes, Laurent Torres

81qai8r1s1l

 

 

 

 

 

 

L’HISTOIRE

Un roman houellebecquien dans lequel Laurent Torrès décortique notre société malade à travers le regard d’un professeur sur sa vie, ses collègues et ses élèves.

Issu d’une famille bourgeoise, Julien est professeur de français dans un collège de banlieue. Tout en racontant son quotidien difficile (la souffrance de certains élèves, l hypocrisie et la lâcheté de sa hiérarchie), il se remémore ses propres années de lycée. Dans les deux époques, un personnage sert d’ancrage : Louis, un ancien camarade de classe taciturne, et Sofiane un de ses élèves exclus.

Dépassé par sa propre impuissance et par les paradoxes du système éducatif, Julien interroge sa fonction – de professeur, de citoyen et d’homme.

MON RESSENTI

On suit Julien, jeune professeur de français au collège, il est quarantenaire, sa vie amoureuse est une succession d’échecs et son métier ne lui convient plus, il ne s’y retrouve plus. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, les petits rappels historiques, l’auteur nous montre à quel point le métier de professeur a changé entre les années 80 et de nos jours. Julien s’inquiète pour un de ses élèves et cela donne lieu à des flash-back de sa propre histoire, de son expérience en tant que lycéen puis professeur. Le tout donne lieu à des questions, des interrogations sur l’éducation, l’école, l’éducation, le rôle des enseignants, mais aussi celui des parents dans l’éducation des adolescents, le comportement des groupes d’ados… Ce sont des questions importantes, essentielles que tout le monde se pose à un moment donné de sa vie, surtout lorsque l’on est parent.

C’est un roman bien construit et pas du tout opportuniste, l’auteur a réussi à inclure les attentats récents et le multiculturalisme actuel, le racisme et la méfiance. J’ai beaucoup aimé les flash-back de Julien qui montrent que finalement rien n’a vraiment changé et que les mêmes problèmes sont toujours présents à l’école. Ce n’est pas un énième livre sur les profs et j’ai vraiment aimé le lire, j’ai bien suivi l’histoire et j’ai même retrouvé des choses de ma propre adolescence et mes aventures et mésaventures au collège.

VERDICT

Un roman fort sympathique qui donne à réfléchir et qui se lit très facilement

  • Broché: 272 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL
Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s