L’affaire de la belle évaporée, J.J. Murphy

71s9x2ryafl

L’HISTOIRE

31 décembre, New York, à l’époque de la Prohibition.
En compagnie de ses fidèles amis, Woollcott et Benchley, Dorothy Parker fête le nouvel an à l’hôtel Algonquin. La grande star de théâtre et de cinéma, Douglas Fairbanks, y organise une réception dans sa luxueuse suite. Alors que la soirée bat son plein, l’un des invités, le Docteur Hurst, annonce qu’un cas de variole vient d’être détecté, et que l’hôtel est mis en quarantaine. Le cauchemar ne s’arrête pas là : quelques heures après le début des festivités, Bibi Bibelot, l’extravagante vedette de Broadway, est retrouvée sans vie dans un bain de champagne.
Dans une course contre la montre, Dorothy va mener l’enquête, épaulée par Sir Conan Doyle, le célèbre créateur de Sherlock Holmes. Une investigation à huis clos, où personnages réels et fictifs se croisent et se recroisent. D’un étage à l’autre, questions, dilemmes et révélations s’enchaînent et s’entrechoquent, alors que le meurtrier, lui, continue à échapper aux membres du Cercle Vicieux.

Avec ce nouveau roman de la série de la « Table Ronde », J. J. Murphy signe un épisode riche en humour et en rebondissements. L’Affaire de la belle évaporée et Le cercle des plumes assassines, le premier roman de la série paru en France en 2015, ont tous deux été nominés pour le prestigieux prix du polar « Agatha ». J. J. Murphy travaille à un prochain roman dont l’action se déroule à Paris.

MON RESSENTI
Beaucoup d’humour et d’aventures dans ce roman policier que l’on finit bien trop vite. Un huit clos qui n’est pas sans rappeler Agatha Christie ou bien quelques épisodes d’Arabesque (rhooo ça va je ne suis pas si vieille, juste de la culture , sic). Le lecteur est propulsé dans les années 20, au cours d’une soirée une femme meurt, s’ensuit une enquête qui ne va pas être de tout repos. Tout les invités sont obligés de rester sur place car comble du malheur, la variole s’est invitée à la fête, cela permettra aux enquêteurs de pouvoir poser leurs questions. Révélations, secrets, questions, mystères sont les ingrédients irrésistibles de ce polar.

Je vois bien ce roman adapté en film ou au théâtre. J’aime l’humour et l’ambiance so british du tout, les personnages sont très divers et haut en couleurs, le rythme est effréné car il y a beaucoup de rebondissements. J’ai trouvé sympa aussi le fait d’inclure des personnages connus. J’ai bien aimé le personnage de Benchley avec ses réparties savoureuses.

Un bien beau roman au temps de la prohibition avec une ambiance mystérieuse à souhaits, c’est tout à fait ce qu’on attend d’un policier comme celui-là, où il est plaisant de chercher et d’enquêter au fur et à mesure des pages.

VERDICT

Si vous aimez Sherlock Holmes, Agatha Christie alors ce roman est pour vous et vous plaira à coups sûrs.

  • Broché: 336 pages
  • Editeur : Editions Baker Street (3 novembre 2016)

 

 

 

Publicités

Je laisse un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s